En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Santé : la couverture vaccinale a augmenté en France depuis 2018

Le ministère de la Santé et Santé Publique France dressent le bilan de la couverture vaccinale en France, 1 an après l’obligation de nouveaux vaccins pour les nourrissons. Les chiffres sont positifs : la couverture vaccinale a augmenté et l’opinion publique se montre plus favorable.

vaccins obligatoires

Depuis le 1er janvier 2018, le nombre de vaccins pour les nouveaux-nés est passé de 3 à 11. Plus d’un an après l’entrée en vigueur de la mesure, le gouvernement fait le point. Et le bilan est positif : la couverture vaccinale a augmenté chez les nourrissons. En effet, selon les données fournies par Santé Publique France :

  • La part de nourrissons ayant reçu un vaccin hexavalent (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, Haemophilus influenzae de type b et hépatite B) est passée de 93,1% à 98,6% entre le premier semestre 2017 et 2018 ;
  • Pour le méningocoque C, la couverture est passée de 39,3% en 2017 à 75,7% en 2018.

Cette hausse de la couverture vaccinale s’explique principalement par les sanctions qui pèsent sur les parents réfractaires. En effet, en cas de non vaccination, les enfants peuvent se voir refuser une entrée en crèche ou à l’école. Les parents peuvent également s’exposer à une peine d’emprisonnement et à 30 000€ d’amende.

Une bonne image de la vaccination

D’après des enquêtes menées par Santé Publique France, l’obligation vaccinale est plutôt bien accueillie. 67% des parents d’enfants nés en 2017 et 2018 s’y déclarent favorables. Les professionnels de santé sont sur la même longueur d’ondes : 99% sont favorables à la vaccination. 75% des médecins généralistes 96% des pédiatres ont perçu l’élargissement de l’obligation vaccinale de manière positive.

A noter toutefois qu’environ 1% des nourrissons échappe à la vaccination. La Semaine Européenne de la Vaccination (SEV) se déroule cette semaine, du 24 au 30 avril. Cet événement est l’occasion de rappeler, autour de campagnes de sensibilisation, que « contre de nombreuses maladies graves : la meilleure protection, c’est la vaccination ».