Passeport vaccinal : l’OMS se prononce contre l’obligation

Le comité d’urgence de l’Organisation mondiale pour la santé a déclaré ne pas être favorable à un passeport vaccinal obligatoire pour avoir le droit de se déplacer entre les pays.

vaccin piqure

L’idée d’un passeport vaccinal devient de plus en plus envisagée par certains Etats. Il s’agirait de conditionner le droit de déplacement des citoyens à la preuve écrite de vaccination. Pour trancher sur cette question, le comité d’urgence de l’OMS s’est réuni le 15 avril, et a dévoilé ses conclusions lundi. Les experts internationaux ont ainsi recommandé au chef de l’OMS de ne pas développer le passeport vaccinal.

Les membres du comité ont préconisé de « ne pas exiger de preuve de vaccination comme condition d’entrée étant donné les preuves limitées (bien que croissantes) concernant la performance des vaccins sur la réduction de la transmission et étant donné l’inégalité persistante en matière de distribution mondiale des vaccins ».

Les 6 piqûres qui ont changé l’Histoire
Lire l'article

Certains Etats déjà décidés à instaurer le passeport vaccinal

Ce communiqué important intervient au moment où plusieurs pays souhaitent rendre le passeport vaccinal obligatoire, à la fois pour les voyages et certaines activités telles que le sport. L’Union européenne réfléchit déjà à un plan d’application, tandis que la Chine a déjà instauré son système de passeport vaccinal. Certaines compagnies aériennes y travaillent. Les Etats-Unis, eux, ont affirmé qu’ils n’en imposeraient pas, même s’ils laissent la liberté au secteur privé sur ce domaine.

Les experts de l’OMS se sont adressés à ces Etats qui veulent introduire le passeport vaccinal : « Les Etats parties sont vivement encouragés à reconnaître que l’exigence d’une preuve de vaccination peut aggraver les inégalités et favoriser une liberté de circulation différenciée ». Le comité a enfin recommandé d’accélérer l’évaluation des candidats-vaccins et la réglementation des marchés liés à la vente d’animaux.