Pass sanitaire : que faire en cas d’erreur ?

Demandé depuis le 21 juillet dans les lieux de culture et rendu obligatoire dans les restaurants et transports depuis le 9 août, le pass sanitaire est devenu le précieux sésame des Français pour effectuer leurs sorties. Mais que faire si celui-ci comporte des erreurs, malgré un cycle de vaccination aux normes et une santé optimale ?

Vaccin

Les erreurs les plus communes et handicapantes

Lorsqu’une personne scanne votre QR Code, voici les informations qui apparaissent :

  • La validité du pass ;
  • La date de naissance ;
  • Le nom ;
  • Le prénom.

Or, les erreurs les plus répandues portent sur les noms et prénoms des patients. Nous pouvons citer le cas d’un quinquagénaire dont le nouveau nom n’a jamais été pris en compte à la Sécurité sociale, ce qui a créé une différence entre ses papiers d’identité et son pass sanitaire. Impossible pour lui d’envisager un voyage dans un pays européen, à l’image de l’Espagne, exigeant de vérifier ces deux documents.

Une autre erreur répandue porte sur les caractères accentués. Aussi incroyable que cela puisse paraître, des prénoms comme Célia ou Jérôme sont devenus Clia ou Jrme sur les pass, attestant de problématiques d’encodage.

Enfin, plusieurs personnes estiment que le choix d’utiliser le nom de naissance sur le pass sanitaire leur ajoute une grande complication car leurs documents officiels comportent exclusivement le nom d’usage.

Quelles sont les solutions de rectification ?

Afin de corriger ces erreurs et de rendre votre pass valide, la CPAM recommande deux solutions en priorité :

  • Si vous vous apercevez de l’erreur le jour même, retournez directement sur votre lieu de vaccination. Seule la personne qui vous a vacciné aura le pouvoir de modifier votre dossier et votre pass ;
  • Après le jour de votre vaccination et ce, depuis le 29 juin, vous pouvez vous tourner vers n’importe quel professionnel de santé pour qu’il enclenche un nouveau cycle vaccinal.
Le nouveau cycle vaccinal ne signifie pas nouveau rendez-vous au centre de vaccination et nouvelle injection ! Il veut simplement dire qu’un professionnel rentre dans le téléservice Vaccin Covid et procède à une annulation de votre fiche de suivi pour en faire émerger une nouvelle, aux normes.

Des solutions jugées inefficaces

Beaucoup de patients expriment leur mécontentement face à ces solutions proposées par Ameli. Certains n’ont toujours pas obtenu de nouveau cycle vaccinal et sont lassés d’être « baladés de service en service ».

Reste donc la possibilité de contacter son propre médecin traitant, peut-être plus réactif, pour désengorger les centres de vaccination !

Attention toutefois à ne pas céder à la tentation du faux pass sanitaire. Facilitée par la vitesse et l’anonymat des réseaux sociaux comme Snapchat, cette pratique frauduleuse est passible de 135€ puis de 1500€ d’amende en cas de récidive.