Vaccin contre l’hépatite A : quelle prise en charge ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

L’hépatite A est une infection du foie. Afin de s’en prémunir, un vaccin est fortement recommandé pour certaines populations fragiles, des professionnels ainsi que les personnes souhaitant voyager dans des zones à risques.  Si la majorité des vaccins sont remboursés, le vaccin contre l’hépatite A n’est pas systématiquement pris en charge par l’Assurance maladie. Les mutuelles santé peuvent rembourser ce reste à charge dans certains cas.

 

Le remboursement du vaccin contre l’hépatite A

Le vaccin contre l’hépatite A fait partie de la liste des vaccins pouvant faire l’objet d’une prise en charge par l’Assurance maladie.

Afin d’être remboursé, le vaccin contre l’hépatite A, comme tous les autres vaccins, doivent être prescrit sur ordonnance.

Il est remboursé à hauteur de 65% par l’Assurance maladie. Cependant, pour les populations à risque, une prise en charge à 100% est possible.

La prise en charge de l’injection

L’injection faisant partie des soins médicaux, il peut également faire l’objet d’une prise en charge. Pour cela, certaines conditions doivent être respectées. L’injection est remboursée lorsqu’elle est effectuée par :

  • Un médecin ou une sage-femme : prise en charge à 70% ;
  • Infirmier ou infirmière sur prescription médicale : prise en charge à 60%.

Dans quel cas doit-on se faire vacciner contre l’hépatite A ?

Contrairement aux vaccins obligatoires, tel que celui contre le tétanos, le vaccin contre l’hépatite A est recommandé, sur prescription médicale, dans certaines situations :

  • Les patients atteints par la mucoviscidose ou par une maladie du foie ;
  • Les jeunes enfants fréquentant régulièrement les établissement pour l’enfance et la jeunesse handicapée ;
  • Les enfants dont l’entourage séjourne fréquemment un pays où le virus de l’hépatite A circule activement ;
  • Les hommes ayant des relations sexuelles avec des personnes du même sexe.

Le vaccin contre l’hépatite A est également conseillé pour quelques professionnels :

  • Les employés travaillant dans le secteur du traitements des eaux et des égoûts ;
  • Le personnel de crèche, les assistants maternels ou toute autre travailleur s’occupant de jeunes enfants n’ayant pas atteint l’âge de la propreté ;
  • Le personnel des établissements collectives d’accueil pour les handicapés.

L’absence de prise en charge du vaccin contre l’hépatite A lors d’un voyage

L’hépatite A est une maladie très répandue. Elle touche avant tout des pays pauvres où les conditions d’hygiène peuvent être mauvaises.

Dans le cadre d’un voyage dans ces zones à risques, le vaccin contre l’hépatite A est fortement recommandé. Néanmoins, l’Assurance maladie ne le prend pas en charge dans cette situation.

A savoir
Les vaccins nécessaires pour effectuer un voyage à l’étranger ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale.

Pour bénéficier d’une prise en charge, la souscription d’une mutuelle santé peut être intéressante. La plupart des complémentaires santé remboursent les vaccins dans cette situation ainsi que le ticket modérateur (ou reste à charge) pour les vaccins partiellement pris en charge par l’Assurance maladie.

Quand se faire vacciner contre l’hépatite A avant de voyager ?

L’injection du vaccin doit être réalisée au moins 15 jours avant le départ. Vous êtes protégé entre 3 à 5 ans (en fonction du vaccin administré).

Quels sont les pays étrangers où la vaccination contre l’hépatite A est nécessaire ?

Le vaccin contre l’hépatite A est recommandé pour les voyageurs se rendant dans des pays où les conditions sanitaires sont précaires. L’hépatite A est encore répandue dans plusieurs partie du monde :

  • Zones tropicales en Afrique ;
  • Moyen-Orient ;
  • Asie ;
  • Amérique Latine.

Quelques pays industrialisés en Amérique du Nord, en Europe de l’Ouest (Russie, Estonie, Moldavie) ainsi que le Japon et l’Australie possèdent des zones de faible endémicité, c’est-à-dire une faible circulation de la maladie.

Rappel
L’hépatite A est la forme d’hépatite la plus répandue dans le monde. La vaccination s’avère un outil efficace pour s’en prémunir.

L’hépatite A, ce qu’il faut savoir

L’hépatite A est une maladie provoquée par un virus qui s’attaque au foie. Elle se transmet généralement par le biais d’aliments contaminés par des matières fécales.

C’est pour cette raison qu’il est fortement recommandé de se laver les mains quand on manipule des aliments ou que l’on sort des toilettes. Elle peut être mortelle dans sa forme aigue car elle entraine une insuffisance hépatique.

Les symptômes de la maladie sont variés et peuvent inclure plusieurs troubles digestifs (diarrhée, vomissements), de la fièvre ou un jaunissement de la peau (ce que l’on appelle un ictère).

L’Organisation Mondiale de la Santé estime à 1,4 million le nombre de nouveaux cas de cette maladie chaque année. Dans les zones les plus infectées, les enfants en bas âge sont contaminés à 90% et ne présentent aucun symptôme. Arrivé à l’âge adulte, ils sont immunisés.