En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Grippe : 75 députés appellent à la vaccination massive

Dans le Journal du Dimanche, les députés de la majorité recommandent aux Français de se faire vacciner en prévision de la grippe. Le risque d’une cohabitation entre le coronavirus et la grippe serait inquiétant.

vaccin enfant garçon

Julien Borowczyk, député LREM de la Loire, a publié un éditorial dans le Journal du Dimanche pour demander aux Français de se faire vacciner contre la grippe. La tribune, cosignée par 75 députés de la majorité, alerte sur le risque d’une cohabitation épidémique entre la grippe saisonnière et le coronavirus. Pour rappel, la grippe cause chaque année près de 10 000 morts en France.

Le rédacteur de la tribune, par ailleurs médecin, explique cet appel à la vaccination massive : « Cette cohabitation épidémique pourrait s’avérer délétère en entraînant des retards de diagnostics, en provoquant des complications chez les plus fragiles d’entre nous et en engendrant un afflux massif de malades dans les hôpitaux. » Les députés signataires promettent tous de se faire vacciner pour montrer l’exemple.

Et si les mutuelles remboursaient le vaccin ?

Actuellement, le vaccin contre la grippe est remboursé à 100% par la Sécurité Sociale uniquement pour les personnes à risque et les seniors de plus de 65 ans. Pour les autres profils, il faut compter sur une prise en charge entre 60% et 70%. « Nous pourrions aller plus loin si les mutuelles offraient cette année la prise en charge du vaccin contre la grippe à tous les Français », demandent les députés LREM.

La tribune rappelle que le ministre de la Santé a commandé bien plus de vaccins que les années précédentes, soit 13 millions de doses. Un premier pas en attendant le vaccin contre le coronavirus ? « Profitons d’ores et déjà des vaccins existants car ils sont nos meilleurs alliés dans cette lutte contre les virus », concluent les élus en faisant également référence aux efforts individuels consentis pendant la Seconde Guerre mondiale.