En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Grippe : 4 millions de Français déjà vaccinés en une semaine

Le gouvernement a lancé la semaine dernière une campagne de santé publique pour encourager la vaccination contre la grippe. 4 millions de Français se sont faits vacciner et les ruptures de stock sont déjà là.

Vaccination grippe

La campagne nationale de vaccination contre la grippe a été lancée il y a une semaine, le 13 octobre. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a déjà rencontré un vif succès. Comme l’a indiqué le ministère de la Santé, 4 millions de Français se sont déjà fait vacciner. Les doses de vaccins s’écoulent 3 fois plus vite qu’à la même période l’année dernière.

Pour rappel, une campagne de vaccination contre la grippe est déployée tous les ans. Mais cette année, le gouvernement a insisté sur le fait que la vaccination était d’autant plus importante. Avec la résurgence du coronavirus, il est plus que jamais nécessaire d’endiguer le virus de la grippe, notamment pour ne pas engorger les services hospitaliers déjà sous tension.

60% des pharmaciens en rupture de stock

Conséquence des vaccinations en masse de la semaine dernière, on constate déjà des ruptures de stock. 60% des pharmaciens de ville ont indiqué être dans ce cas de figure. « Cet engouement a pu conduire dans certains territoires à des tensions d’approvisionnement des pharmacies en dose de vaccins, alors que l’épidémie de grippe n’est pas encore présente sur le territoire français métropolitain », a reconnu le ministère de la Santé.

L’USPO (Union des syndicats de pharmaciens d’officine) a réagi en demandant à l’industrie d’accélérer la seconde livraison, faute de quoi « 92% des pharmaciens seront en rupture avant la fin de la semaine ». Le ministère précise quant à lui qu’un suivi territorial des tensions d’approvisionnement est mis en place pour éviter que ce type de tension ne se reproduise.