En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Vaccin contre la Covid-19 : il ne sera pas obligatoire selon E. Macron

Dans son allocution télévisée mardi soir, le président de la République Emmanuel Macron a assuré que la vaccination contre le coronavirus ne sera pas obligatoire pour tous les Français. Un moyen de rassurer les personnes encore réticentes.

vaccin

Mardi soir, ses déclarations étaient attendues par près de 33 millions de personnes, présentes devant leur petit écran. Ainsi, en plus de faire un bilan de la situation sanitaire et d’ouvrir les perspectives pour les prochaines semaines, le président de la République Emmanuel Macron a tenu à faire un état des lieux des vaccins contre la Covid-19.

« Je veux être clair : je ne rendrai pas la vaccination obligatoire », a assuré le chef de l’Etat dans son allocution. De ce fait, la vaccination contre le virus se fera donc sur la base du volontariat, à partir normalement de « fin décembre, début janvier », si les produits obtiennent les autorisations nécessaires d’ici là.

Les Français sont-ils prêts à se faire vacciner ?

Le président de la République a également précisé que « les personnes les plus fragiles » seront également concernées en priorité, toujours sur la base du volontariat. La Haute autorité de santé (HAS) a d’ailleurs lancé une grande consultation afin de mettre en place une stratégie nationale de vaccination.

Selon une étude Ipsos, les Français font partie des Européens les plus réticents au vaccin contre le coronavirus. Seulement un peu plus d’un Français sur 2 (54%) accepterait de se faire vacciner. Un chiffre en-deçà de nos voisins européens comme en Espagne (64%) ou en Italie (65%), et bien loin des pays asiatiques où la population est y est favorable à 87% en Inde ou à 85% en Chine.