Covid-19 : le Pass Sanitaire obligatoire pour les ados dès aujourd’hui

Depuis ce jeudi 30 septembre, les ados d’au moins 12 ans et 2 mois sont priés de se calquer sur le schéma de santé des adultes et devront montrer le fameux QR Code attestant d’un cycle vaccinal complet pour se rendre dans la majorité des lieux publics.

Cette mesure de santé jugée primordiale par le gouvernement français avait été tout d’abord été fixée au 30 août pour accélérer le nombre de personnes vaccinées sur le territoire. Mais, elle a finalement été déplacée au 30 septembre et avec un délai de deux mois pour les jeunes de 12 ans.

Ainsi, les ados qui viennent d’avoir 12 ans ou vont atteindre cet âge très bientôt bénéficient d’un « sursis vaccinal » : ils ont 2 mois supplémentaires pour  se faire vacciner. Rappelons qu’un cycle s’étale au minimum sur 4 semaines, si l’on prend en compte les 3 semaines d’écart requises entre la première et la seconde injection, ainsi que la semaine de délai après la deuxième injection.

Si le Pass Sanitaire sera exigé au cinéma, au restaurant ou encore dans les musées, il ne le sera pas à l’école ! Celle-ci reste accessible à tous. En revanche, les jeunes pratiquant un sport en dehors de l’école devront se renseigner, la plupart des espaces demandant d’être vacciné pour cause de salle intérieure, à l’image des piscines.

3 millions d’adolescents déjà vaccinés

Malgré des chiffres encourageants, encore plus d’1,5 million de jeunes ne sont pas vaccinés. Mais nous pouvons compter :

  • 3 millions d’ados déjà vaccinés depuis le 5 juin ;
  • 71% de jeunes entre 12 et 17 ans ayant reçu une dose ;
  • 63% ayant reçu deux doses.

La majorité de cette population ayant été interrogée ne se déclare pas convaincue par le système du vaccin, craignant un risque de réinfection plus élevé ou des effets secondaires encore inconnus. Plus encore, c’est la manière dont le Pass Sanitaire a été imposé qui dérange. Les ados trouvent qu’il est « absurde » de devoir faire savoir à tous leur état de santé pour espérer entrer dans un cinéma ou un restaurant. 

Ces chiffres sont aussi en lien direct avec l’accord parental, nécessaire pour enclencher le début d’un schéma vaccinal pour les moins de 16 ans. Les conséquences du vaccin et sa prise en charge par l’assurance santé inquiètent les parents.

Que faire si mon ado n’est pas vacciné ?

Les jeunes pourront toujours présenter un test négatif au Covid-19 datant de moins de 72 heures ou un certificat de rétablissement de moins de 6 mois, afin d’accéder aux lieux publics concernés.

Jean Castex, Premier Ministre, s’est même exprimé sur son souhait de gratuité permanente des tests pour cette tranche d’âge en particulier. Ce projet reste à confirmer. De leur côté, à défaut de prescription médicale, les adultes devront bien payer leurs tests à partir du 15 octobre.