Le ministère de la Santé rappelle les dangers du froid pour les personnes fragiles

Alors qu’une vague de froid touche la France, le ministère de la Santé alerte sur les dangers pour les personnes les plus fragiles. Le risque d’intoxication au monoxyde de carbone ne doit pas non plus être pris à la légère.

Une vague de froid intense s’est abattue sur une grande partie de la France cette semaine et devrait persister plusieurs jours. Dans ce contexte, le ministère de la Santé rappelle que les températures très basses « constituent un danger notamment pour les populations précaires, sans domicile ou isolées, les personnes à risques », « et potentiellement toutes les populations exposées ».

Les personnes les plus fragiles sont les enfants, les personnes âgées et celles qui présentent déjà des pathologies chroniques. Le ministère recommande de limiter les activités extérieures et les efforts physiques. Pour les personnes qui doivent tout de même sortir, il est conseillé de :

  • S’habiller très chaudement en multipliant les couches et en couvrant bien les extrémités ;
  • Faire très attention avec les bébés et éviter les porte-bébés, « susceptibles de comprimer ses membres inférieurs et d’entraîner des gelures » ;
  • Faire attention au risque de chute, notamment pour les personnes âgées ;
  • S’informer sur l’état des routes avant de prendre le volant.

Attention au monoxyde de carbone

Quand les températures dégringolent, le risque d’intoxication au monoxyde de carbone est plus élevé. Pour éviter les accidents, le ministère de la Santé rappelle qu’il convient :

  • De ne pas utiliser de chauffage d’appoint à combustion de manière prolongée ;
  • De ne pas se chauffer avec des appareils qui ne sont pas destinés à cet usage (par exemple : des réchauds de camping, braseros, fours…) ;
  • De ne jamais utiliser de groupe électrogène en lieu fermé (maison, garage, cave…) ;
  • D’aérer régulièrement et de ne pas obstruer les grilles de ventilation.

Les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone sont les suivants : maux de tête, nausées, fatigue, confusion mentale. Si l’un des membres du foyers présente ce type de symptômes, il est important de réagir au plus vite en appelant le 15, le 18 ou le 112.