En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Encéphalite à tiques : bientôt une maladie à déclaration obligatoire ?

Le Haut conseil de la santé publique a recommandé au ministère de la Santé d’inscrire l’encéphalite à tiques sur la liste des maladies à déclaration obligatoire. Le but : renforcer la vigilance en France.

tiques lyme

L’encéphalite à tiques (TBE) est une infection transmise par les tiques de type Ixodes. Elle provoque des fièvres, une atteinte du système nerveux ou encore des signes neurologiques. En France, chaque année, une vingtaine de cas sont diagnostiqués, principalement en Alsace et en Haute-Savoie. Dans le reste du continent, l’Allemagne et la République tchèque sont les plus touchées.

Jusqu’alors, la surveillance de l’encéphalite à tiques était confiée au Centre national de référence (CNR). Cependant, le système français ne permet pas un recueil détaillé des cas. C’est pourquoi le Haut conseil de la santé publique a été saisi par la Direction générale de la santé pour donner ses recommandations quant à une possible inscription du TBE dans la liste des maladies à déclaration obligatoire.

Quand se faire vacciner contre l’encéphalite japonaise ?
Lire l'article

Une infection émergente et mal connue

Dans son récent rapport remis au ministère, le Haut conseil de la santé publique déplore le manque d’homogénéité dans le suivi des cas en Europe. En effet, 18 pays obligent à déclarer la maladie, tandis que 6 pays font surveiller cette infection par un CNR. Les auteurs du rapport se disent favorables à une déclaration obligatoire pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, cela permettrait de centraliser les données recueillies auprès des laboratoires, d’uniformiser les collectes d’informations mais aussi de suivre à l’échelle nationale l’évolution de cette maladie sous-diagnostiquée, mal connue et en pleine émergence. Pour le moment, 34 maladies figurent sur cette liste, dont la rage, la rougeole, la dengue ou encore le tétanos.