En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Gastro : l’épidémie fait son retour dans plusieurs régions

Le réseau Sentinelles indique que la France a atteint la moyenne 129 diarrhées aiguës pour 100 000 habitants. Les Hauts-de-France sont très touchés.

Un réseau de veille et de recherche, Sentinelles, a attiré l’attention sur l’amplification du nombre de gastro-entérites en ce début d’automne. Ce virus consiste en une inflammation du tube digestif, qui provoque des douleurs, des diarrhées et, parfois, des vomissements. La France compte actuellement 129 cas pour 100 000 habitants.

Plusieurs régions sont frappées par la gastro, en particulier trois : les Hauts-de-France, leaders en la matière avec 182 cas pour 100 000 habitants ; Provence-Alpes-Côte d’Azur avec 175 cas pour 100 000 habitants ; et enfin la région Grand Est, qui abrite en moyenne 166 cas pour 100 000 habitants. Les experts ont ainsi fait passer l’alerte de « modérée » à « forte ».

La varicelle touche la Nouvelle-Aquitaine

La gastro-entérite est une infection saisonnière, elle touche donc beaucoup de monde mais ne présente pas de risque majeur. Cette maladie dure en moyenne deux à cinq jours, et une personne porteuse peut contaminer ses proches pendant trois jours. Il faut donc veiller à bien se laver les mains et s’hydrater, surtout dans les trois régions ci-dessus évoquées.

Le réseau Sentinelles, développé par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et l’université Sorbonne, a aussi mis en lumière les premiers cas de varicelle en France métropolitaine. Pour le moment, un seul foyer a été détecté : le long des côtes de la Nouvelle-Aquitaine, jusqu’au sud de la Bretagne. 

Le vaccin contre la varicelle est remboursé par les mutuelles santé.