En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

4,4% des Français contaminés par le virus depuis le début de l’épidémie

En France, 4,4% de la population environ a été contaminée par le virus depuis le début de l’épidémie. Dans les régions les plus à risque, comme l’Ile-de-France et le Grand-Est, ce taux ne dépasse pas les 10%.

4,4% : c’est la proportion de la population française qui a été contaminée par le coronavirus depuis le début de la pandémie. Un chiffre plus bas qu’attendu, révélé par une étude de l’Institut Pasteur. Fin avril, l’organisme avait publié de premières estimations de santé et prévoyait une contamination de 5,7% de la population au 11 mai, soit environ 3,7 millions de personnes.

Pour parler d’immunité collective et éviter une 2ème vague sans mesures de contrôle, les spécialistes estiment qu’il faudrait que 65% de la population ait été atteinte. On est donc bien loin du compte. « Nos résultats suggèrent donc fortement que, sans vaccin, l’immunité de groupe seule sera insuffisante pour éviter une deuxième vague à la fin du confinement », constatent les auteurs du rapport.

Moins de 10% de personnes touchées en Ile-de-France

Dans les deux régions où l’épidémie a été la plus virulente, la proportion de personnes atteintes est inférieure à 10%. En Ile-de-France, les chercheurs estiment que 9,9% de la population a été contaminée et dans le Grand-Est, 9,1%. Des taux faibles au vu de la forte présence du virus dans ces régions, qui s’expliquent sans surprise par le confinement et les mesures sanitaires strictes mises en œuvre.

Au niveau national, l’étude révèle que le nombre moyen de personnes infectées par un cas a chuté de 2,9 avant le confinement à 0,67 à la fin du confinement. Autre information : 3,6% des contaminés par le virus ont été hospitalisés et 0,7% sont décédés. Sans surprise, l’écart est très important selon les âges et va de 0,001% pour les moins de 20 ans à 10,1% pour les plus de 80 ans.