En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Pollution de l’air : 48 000 morts par an en France

D’après une étude de Santé Publique France 48 000 Français meurent chaque année à cause de la pollution de l’air.

Pollution de l'air

La pollution de l’air est responsable de 9% de la mortalité globale en France continentale. Un fardeau qui « se situe au 3ème rang, derrière celui du tabac – 78 000 morts – et de l’alcool – 49 000 morts – », précise le professeur François Bourdillon, directeur général de l’organisme Santé Publique France. Cette pollution cause « une perte d’espérance de vie pour une personne âgée de 30 ans pouvant dépasser 2 ans », rapporte l’étude.

D’après un scénario présenté par Santé Publique France, plus de 34 000 décès seraient évitables chaque année, si chaque commune de France parvenait à réduire leur concentration de particules fines au niveau des 5% communes les moins polluées.

Des coûts sanitaires allant jusqu’à 3M€

Un rapport signé par la sénatrice écologiste Leila Aïchi et publié en juillet 2015 compilait les coûts sanitaires directement liés à la pollution de l’air grâce aux dépenses de santé de l’assurance maladie (hospitalisations, soins, indemnités de congés maladie ou pensions d’invalidité…). La Sécurité sociale doit ainsi débourser chaque année entre 1Md€ et 2Md€ pour la prise en charge des cancers, maladies respiratoires et cardiovasculaire liées aux émissions atmosphériques… Les maladies professionnelles liées à la pollution de l’air coûtent également 1Md€ par an.