MERS-Cov : une nouvelle pandémie mondiale en cours ?

Des chercheurs ont découvert qu’un nouveau virus était à quelques mutations de devenir une menace pandémique, le MERS-Cov, hautement mortel, et véhiculé par les dromadaires infectés.

dromadaire voyage

Le ministère de la Santé d’Arabie Saoudite a fait état d’un nouveau cas de décès dû au MERS-Cov, syndrome respiratoire à coronavirus, début mai 2021. L’homme de 36 ans était souvent exposé aux chameaux. Depuis la découverte de cette maladie en 2012, l’OMS a recensé plus de 2500 cas confirmés pour 886 décès. Et les révélations récentes d’une équipe de scientifiques ne devraient pas nous rassurer.

En effet, selon une équipe internationale, le MERS-Cov ne serait plus qu’à quelques mutations de devenir une menace pandémique sérieuse. Leur article est paru dans Proceedings of the National Academy of Sciences et révèle que le taux de mortalité est de 40%. Le vecteur de transmission est essentiellement les dromadaires, eux-mêmes infectés par les chauves-souris.

Projet Predict : ces 887 virus qui menacent l’Homme
Lire l'article

A une mutation de la pandémie

Depuis que l’épidémie a été constatée en Arabie saoudite il y a 9 ans, les chercheurs ont remarqué que 80% des dromadaires testés avaient des anticorps contre le MERS-Cov. 70% de ces dromadaires se trouvant en Afrique, les scientifiques se sont donc demandé pourquoi très peu d’Africains étaient contaminés. A partir de tests réalisés sur des cellules pulmonaires humaines, ils ont pu voir que les variantes arabes étaient beaucoup plus transmissibles à l’Homme que les variantes africaines.

En creusant un peu plus leur examen, ils se sont rendu compte que la seule différence entre ces deux variantes concernait les acides aminés de la protéine S. Pourquoi donc le MERS-Cov d’Afrique n’a pas muté ? Cela peut s’expliquer par le commerce des dromadaires, qui est à sens unique depuis le continent africain vers le Moyen-Orient. Ainsi, si le trafic s’inversait ou qu’un dromadaire infecté était envoyé en Afrique, la pandémie commencerait.