Qu’est-ce que la BPCO et comment est-elle prise en charge ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

La BPCO ou bronchopneumopathie chronique obstructive est une maladie respiratoire provoquée principalement par la consommation de tabac. Entraînant de nombreuses complications pour les malades, elle est également synonyme de dépenses en santé. Voyons ensemble le niveau de prise en charge de l’Assurance maladie et des mutuelles santé.

La BPCO, une maladie respiratoire

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie respiratoire due à une inflammation chronique. Longtemps appelée bronchite chronique, le terme broncho-pneumopathie chronique obstructive est plus adapté quant au phénomène de diminution du diamètre des bronches induit par la maladie et entraînant l’insuffisance respiratoire.

Cette maladie se caractérise par une diminution progressive du souffle. Les premiers symptômes de la BPCO sont : 

  • La toux grasse du matin 

Le problème se pose généralement pour les fumeurs, qui ne considèrent ni la toux matinal ni l’essoufflement comme inquiétantes mais plutôt comme des conséquences de leur tabagisme. En effet, le tabac en serait la cause dans près de 90% des cas. ; 

  • L’essoufflement

Il s’installe progressivement après un effort, par exemple physique, puis à la suite d’efforts quotidiens ainsi qu’au repos. 

Si vous toussez et crachotez quotidiennement au moins 3 fois par pendant plusieurs mois et êtes sujet à des rhumes et des bronchites répétitives, on peut vous diagnostiquer une bronchite chronique. Cependant, celle-ci s’accompagne parfois d’une BPCO.

Il est surtout conseillé aux fumeurs de faire un test de capacité respiratoire auprès de leur médecin traitant après 40 ans, âge à partir duquel la maladie apparaît.

Le traitement de la BPCO

Bien qu’il n’existe pas à l’heure actuelle de remède contre la BPCO, certaines mesures et traitements sont aptes à arrêter la progression de la maladie :

  • L’arrêt total du tabac pour les fumeurs ;
  • Le traitement médicamenteux par broncho-dilatateur ;
  • Des séances de kinésithérapie ;
  • Le traitement antibiotique adapté ;
  • Les vaccins contre la grippe tous les ans et contre le pneumocoque tous les 5 ans ;
  • Dans les cas avancés, l’administration d’oxygène au moins 15 heures par jour, voire l’hospitalisation.

Comment est pris en charge la BPCO ? 

L’indemnisation de la Sécurité sociale 

La BPCO fait partie de la liste des affections de longue durée (ALD), plus précisément de celle des ALD 30 dites exonérantes. Par conséquent, l’ensemble des examens et soins médicaux nécessaires au traitement de cette maladie respiratoire sont entièrement pris en charge par l’Assurance maladie.

Afin de bénéficier d’un remboursement intégral de la part de la Sécurité sociale, le médecin traitant doit déclarer l’état de santé à travers le formulaire de protocole de soins

L’intérêt d’une mutuelle 

Malgré la déclaration en ALD, l’ensemble des frais réels n’est pas systématiquement couverts. En effet, seuls les soins liés à la BPCO sont pris en charge à 100% par l’Assurance maladie.

Les autres frais santé sont indemnisés aux taux de remboursement habituels de la Sécurité sociale. De ce fait, quelques dépenses restent à la charge de l’assuré. Il peut être intéressant de souscrire une mutuelle pour couvrir la totalité de ses charges médicales

La BPCO déclarée comme maladie professionnelle 

Le tabac, bien qu’étant la principale cause d’une BPCO, n’est pas la seule. En effet, il existe également un risque professionnel, notamment lié à l’exposition à des polluants. 

Ainsi, selon certaines conditions, cette maladie respiratoire peut être reconnue comme maladie professionnelle. Cela implique une prise en charge à 100%