En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Remboursement de l’ostéodensitométrie

Paul Leboulanger - mis à jour le

L’ostéodensitométrie est un examen de prévention de l’ostéoporose. Il est partiellement remboursé par la Sécurité sociale. Quelle est la prise en charge par la mutuelle santé ?

Qu’est-ce que l’ostéodensitométrie ?

L’ostéodensitométrie est un examen radiologique que passent les personnes affectées d’ostéoporose ou qui veulent savoir si elles en souffrent. Le densitomètre sert à mesurer la densité minérale osseuse (DMO), soit la quantité de calcium contenue dans l’os.

Dans quels cas réaliser une ostéodensitométrie ?

  • Fracture spontanée vertébrale ;
  • Antécédent de fracture spontanée ;
  • Corticothérapie ;
  • Antécédent pouvant conduire à l’ostéoporose.

L’ostéoporose touche en majorité les femmes ménopausées. Voici un rappel chiffré sur cette maladie :

Type de fracture

Âge moyen

Nouveaux cas chaque année

Fracture du poignet

50 ans

35 000

Fracture vertébrale

67 ans

50 000

Fracture de la hanche

73 ans (femmes)

48 000

81 ans (hommes)

Selon une projection – qui présente de nombreuses limites – les Françaises de plus de 50 ans seront 16 millions en 2050. Il pourrait donc y avoir à cette date 100 000 fractures du fémur chaque année.

Remboursement de l’ostéodensitométrie par la Sécurité sociale

Histoire du remboursement de l’ostéodensitométrie

De nombreuses associations de femmes ou de scientifiques ont milité dès 2001 pour un remboursement de l’ostéodensitométrie. On compte parmi elles :

  • Le Groupe de recherche et d’informations sur les ostéoporoses (Grio) ;
  • L’association des femmes contre l’ostéoporose ;
  • Femmes pour toujours.

Le ministère de la Santé a inscrit au Journal officiel le remboursement de l’ostéodensitométrie le 30 juin 2006. Depuis, cette prise en charge a toujours été à la même hauteur.

Un remboursement à hauteur de 70%

Avant tout, sachez qu’un remboursement par la Sécurité sociale de l’ostéodensitométrie n’est envisageable que si vous disposez d’une ordonnance médicale. Dans ce cas, vous pouvez bénéficier d’un remboursement à hauteur de 70% sur la base du tarif fixé à 39,96€.

Les conditions pour être remboursé

Il existe plusieurs cas dans lesquels le patient est considéré comme « à risque » et donc, qu’une analyse de la densitométrie s’avère utile :

Pour un premier examen d’ostéodensitométrie :

  • Document radiologique montrant une fracture vertébrale sans contexte traumatique ou tumoral ;
  • Antécédent personnel de fracture périphérique survenue sans traumatisme majeur ;
  • Corticothérapie systémique en cours, prescrite pour une durée d’au moins trois mois à une dose supérieure à 7,5mg/jour d’équivalent prednisone ;
  • Antécédent de pathologie ou de traitement inducteur d’ostéoporose (hypogonadisme, hyperthyroïdie évolutive, hypercorticisme, hyperparathyroïdie primitive ou ostéogenèse imparfaite).

Pour un premier examen chez la femme ménopausée :

  • Antécédent de fracture du col fémoral sans traumatisme majeur chez un parent du premier degré ;
  • Indice de masse corporelle inférieur à 19kg/m2 ;
  • Ménopause avant 40 ans ;
  • Antécédent de prise de corticoïdes d’une durée d’au moins trois mois à une dose supérieure à 7,5mg/jour d’équivalent prednisone.

Le fait d’être une femme et d’être ménopausée ne suffit pas pour être remboursée. Il faut avoir d’autres facteurs de risque en plus : une ménopause précoce (…), être mince, le tabac… Docteur Karine Biot, rhumatologue

Pour un second examen d’ostéodensitométrie :

  • A l’arrêt du traitement anti-ostéoporotique, en dehors de l’arrêt précoce pour effet indésirable chez la femme ménopausée ;
  • Chez la femme ménopausée sans fracture, quand un traitement n’a pas été suivi après la première ostéodensitométrie avec une valeur normale ou une ostéopénie. Il y a dans ce cas possibilité de second examen 3 à 5 ans après le premier examen si de nouveaux facteurs de risques sont apparus entre temps.

Remboursement de l’ostéodensitométrie par la mutuelle

Après remboursement partiel de l’Assurance maladie, vous aurez un reste à charge, qui devrait correspondre aux 30% restants du tarif de base. Cette somme peut être plus conséquente si votre examen d’ostéodensitométrie est plus cher que le tarif fixé (39,96€).

Il faut donc que vous choisissiez la meilleure mutuelle senior, celle dont les garanties correspondront à vos besoins. Si vous souffrez d’ostéoporose et d’arthrose, il faut donc comparer les mutuelles santé sur LeLynx.fr et choisir celle qui vous correspond. De nombreuses mutuelles prennent en charge les frais en cas d’examen de densitométrie.

Cet article vous a-t-il été utile ?