Ostéoporose : définition, facteurs, traitements

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

L’ostéoporose est une maladie osseuse qui touche principalement les personnes d’un âge avancé. En cas de complication, cette maladie peut engendrer certains frais. Un remboursement optimal de la mutuelle santé peut s’avérer utile.

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

L’ostéoporose est une maladie osseuse, caractérisée par une fragilité excessive du squelette. Elle est due à la diminution de la densité de l’os et à la modification de son architecture interne.

Les os étant plus fragiles, le risque de fracture devient plus important. Il n’y a pas de symptômes, c’est une maladie silencieuse. Ce sont généralement des fractures de fragilité (ou fractures ostéoporotiques) survenues à la suite d’un faible traumatisme qui peuvent alerter le médecin généraliste ou le patient.

Si des cas d’ostéoporoses ont été découvert au sein de votre famille, une prédisposition génétique doit être prise en compte.

Quelles sont les principales causes de l’ostéoporose ?

Certains facteurs de risque ont été identifiés, tels que:

  • L’âge : le risque augmente vers 50-60 ans ;
  • Le sexe : les femmes sont davantage touchées par sa maladie. La ménopause, notamment lorsqu’elle survient à 40 ans, favorise le risque d’ostéoporose ;
  • Une carence : vitamine D ou en calcium ;
  • Un traitement  : un traitement aux corticoïdes à doses importantes sur une durée d’au moins trois mois peut favoriser la perte en densité osseuse ou un traitement entraînant une baisse de sécrétion d’hormones ;
  • Une maladie endocrinienne : les maladies liées à la thyroïde, comme l’hyperthyroïdie ;
  • L’hygiène de vie : une déséquilibre alimentaire (exemple : indice de masse corporelle inférieur à 19), l’absence de sport, etc ;
  • Une addiction : le tabagisme ou encore l’alcoolisme.
Astuce Malynx !

L’ostéoporose est surtout un problème chez les personnes âgées. Il est donc important pour toute personne passant le seuil des 50 ans de choisir une mutuelle senior bien adaptée à ses besoins.

Un plus grand risque de fractures en cas de maladie chronique

L’ostéoporose a comme principal conséquence l’augmentation du risque de fracture. Or, une fracture chez une personne âgée est très grave.

Ce risque de fracture est grandement accentué en cas de maladies chroniques telles que :

Les fractures les plus fréquentes en cas d’ostéoporose sont :

  • Les fractures du col du fémur ;
  • Les fractures du poignet ;
  • Les fractures vertébrales.

Comment soigner l’ostéoporose ?

Une bonne hygiène de vie pour diminuer le risque l’ostéoporose

Le patient devra avoir une bonne hygiène en adoptant un régime alimentaire sain comprenant des aliments riches en calcium et en vitamine D.

L’exercice physique est également recommandé pour la prévention de l’ostéoporose. Les exercices sollicitant les pieds et les jambes sont recommandés pour diminuer la survenue de fractures :

  • Marche à pied ;
  • Vélo ;
  • Danse ;
  • Tennis ;
  • Etc.

Le médecin peut également prescrire une activité physique adaptée (APA) dans le cadre d’une ostéoporose. Ce type d’activité est dispensé dans des centres spécialisés avec du personnel spécifiquement formé. Même si les frais sont généralement modestes, ils peuvent faire l’objet d’un remboursement de la part de la mutuelle santé et même de la commune.

Les traitements contre l’ostéoporose

Il existe différents traitements pour soigner l’ostéoporose. Ces traitements ont pour but de réduire la survenue de fractures. Le médecin spécialiste, ou généraliste, prescrira un traitement en fonction des symptômes et de la personne concernée en prenant en compte :

  • L’âge ;
  • Les résultats de l’ostéodensitométrie, un examen permettant de contrôler la densité osseuse ;
  • Les précédentes fractures ;
  • L’existence d’autres maladies ;
  • Les facteurs à risques (long traitement aux corticoïdes).

Les médicaments suivants sont les plus fréquemment prescrits en cas d’ostéoporose :

  • Les biphosphonates (type Aclasta®, Actonel®, Fosamax®, Fosavance®, Bonviva) : réduction de la survenue de fracture ;
  • Le raloxifène : diminution du risque de fracture vertébrale (contre-indiqué en cas de prédisposition aux phlébites) ;
  • Le tériparatide (type Forsteo) : réservé aux formes graves d’ostéoporose.

Ces médicaments agissent sur les os, le patient ne sent donc pas immédiatement les bénéfices de son traitement.