En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Un taux de séropositifs préoccupant chez les hommes homosexuels

Près de 15% des couples d’hommes testés lors d’une étude ont été déclarés séropositif. Un résultat qui inquiète les associations de prévention sur l’adhésion des jeunes à leurs campagnes.

Un couple homosexuel se tient la main

L’étude menée dans 5 grandes villes françaises révèle que c’est à Nice que la proportion de testés positifs est la plus grande (17,1%). Viennent ensuite Montpellier (16,9%), Paris (16%), Lyon (11,4%) et Lille (7,6%). L’expertise Prevagay 2015 a été réalisée par plusieurs organismes de santé dont l’Inserm et l’université de Paris. Elle consiste à proposer aux homosexuels hommes de dépister les MST et plus particulièrement le sida. Si ces résultats sont élevés, ils correspondent à ceux relevés dans de grandes villes européennes comme Brighton au Royaume Uni (17,6%).

Plus préoccupant, les auteurs de l’étude expliquent que « la part des séropositifs parmi les homosexuels hommes âgés de moins de 30 ans atteint 6%, soit un niveau plus élevé que dans les autres villes européennes. »

Un problème d’adhésion à la prévention ?

François Dabis, directeur de l’Agence Nationale de Recherche sur le Sida et les hépatites virales (ANRS) explique dans l’étude qu’elle « rend compte de la situation épidémiologique extrêmement préoccupante chez les jeunes […] ceci témoigne d’un problème d’adhésion des plus jeunes à nos politiques de prévention ».

En effet, près d’un tiers des sondés admet avoir eu au moins une relation non protégée, proportion doublant chez les séropositifs. Mais l’étude fait aussi état de la proportion des porteurs du sida s’étant déjà fait diagnostiquer avant. Ils sont 91,9% à être conscient de leur pathologie et 94,9% d’entre eux sont sous traitement.

Car le sida fait partie des ALD (Affections longue durée), son traitement est pris en charge à 100% par la Sécurité sociale. Pour obtenir l’attestation d’ALD, le patient séropositif doit se rapprocher de son médecin traitant.