En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Le manque d’activité physique concerne un quart des adultes dans le monde

Une étude récente de l’OMS alerte sur le manque d’activité physique des adultes dans le monde. Un quart d’entre eux seraient concernés, et particulièrement les femmes.

activite sportive

Un quart de la population adulte mondiale ne pratique pas une activité physique suffisante pour être en bonne santé : c’est la conclusion inquiétante d’une étude publiée par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Concrètement, plus d’1,4 milliard d’adultes sont concernés.

L’OMS recommande aux adultes de faire au moins 150 minutes d’activité physique modérée par semaine ou 75 minutes d’activité intense. Sous ces niveaux, l’activité physique est considérée comme insuffisante. Le manque d’activité peut avoir de réels impacts sur la santé : il expose par exemple davantage aux maladies cardiovasculaires, au diabète et à certains cancers.

Les femmes sont les plus touchées

D’après l’étude, une 1 femme sur 3 est concernée, contre 1 homme sur 4. Les femmes sont moins actives que les hommes dans presque toutes régions du globe, sauf en Asie de l’est et du sud-est. La différence est très marquée dans de nombreux pays, comme l’Inde (44% de femmes concernées contre 25% d’hommes), les Etats-Unis (48% contre 32%) ou le Royaume-Uni (40% contre 32%).

L’étude révèle aussi des disparités géographiques. Les niveaux d’activité insuffisante varient beaucoup entre les pays à faible revenu (16%) et les pays à revenu élevé (37%). Dans 33% des 168 pays étudiés, c’est même plus d’un tiers de la population qui n’avait pas une activité physique suffisante.