Les 6 choses à savoir sur la pleine Lune !


Nuits agitées, stress, agressivité et même déclenchement des accouchements, la pleine Lune est un phénomène qui fait couler beaucoup d’encre quant à ses effets sur la santé ! Mais quel est réellement son impact sur notre organisme ? Retrouvez les 6 éléments à connaître sur la pleine Lune et ses effets !

La pleine Lune nuit à votre sommeil

C’est l’idée la plus répandue à propos de la pleine Lune et pour ne pas vous décevoir, elle est vraie ! Vous ne pourrez sombrer dans les bras de Morphée aussi facilement qu’espéré si elle a décidé de pointer le bout de son nez ! Nombreuses sont les personnes qui se sentent nerveuses lors de ces cycles lunaires, à tel point que des scientifiques se sont penchés sur la question en 2013.

L’étude a été publiée dans la revue américaine Current Biology qui atteste de la relation entre la Lune et la qualité du sommeil, voire les insomnies. La conclusion de cette étude prouve que vous mettriez cinq minutes de plus à vous endormir, ce qui n’est pas si inquiétant. Toutefois, la période de sommeil profond est 30% plus courte les nuits de pleine Lune, ce qui équivaut à une perte de 20 minutes sur votre temps de repos !

La pleine Lune génère du stress

On a tendance à associer facilement l’irritabilité, voire le coup de blues d’une personne, aux cycles lunaires, allant même jusqu’à employer le mot « lunatique », qui fait écho aux changements d’humeur soudains et incompréhensibles… et quelque part, cela se vérifie !

La pleine Lune a un impact sur le niveau d’angoisse des personnes déjà sujettes au stress. Son rayonnement plus puissant que d’habitude lors de ces soirées agit sur le système nerveux et a un effet direct sur les glandes hormonales comme l’hypophyse, la thyroïde et la glande surrénale. Tout ceci concourt à augmenter notre état d’anxiété.

Le saviez-vous ? L’aubépine ou le millepertuis, ainsi que d’autres huiles essentielles, peuvent s’avérer très utiles pour lutter contre l’anxiété passagère, notamment en prise avant et après la pleine Lune.

La pleine Lune ne favorise pas les accouchements

Contrairement aux idées reçues, les naissances ne battent pas tous les records les soirs de pleine Lune ! Les femmes qui arrivent au terme de leur grossesse et qui espèrent une délivrance avec l’alignement des astres devront prendre leur mal en patience.

La lune a toujours été associée aux cycles menstruels et à la fertilité et ce, même dans la mythologie. Le fait que les femmes aient un cycle menstruel de 28 jours et que celui de la Lune compte 29 jours n’est pas pour rien dans cette croyance.

Or, de nombreuses recherches n’ont pas réussi à établir un vrai lien entre l’influence de la Lune et les naissances, à l’image de chercheurs du Moutain Area Health Education Center de Caroline du Nord (Etats-Unis) qui ont mené une étude sur les accouchements pendant cinq années. Malgré les 564 039 naissances observées durant cette période, aucun lien de cause à effet n’a été déterminé entre les cycles lunaires et les accouchements.

La pleine Lune fait varier votre pH

Le degré d’acidité ou d’alcalinité de vos sécrétions (transpiration, bile, urine, salive…) se retrouve tout chamboulé lorsque le grand astre blanc est de sortie ! D’après les travaux de la biophysicienne Jeanne Rousseau, le pH connaît une grande hausse en période de pleine Lune et une diminution en période de « nouvelle lune. » Ceci expliquerait en grande partie la recrudescence d’infections urinaires et d’autres problèmes d’ordre intime à ces moments précis.

Comment prévenir ces variations ? L’alimentation est encore une fois votre plus grande alliée. Une eau riche en magnésium et calcium, des légumes verts, des amandes ou encore du curcuma ainsi que du gingembre pourraient devenir vos sauveurs car ces aliments comportent des substances dites « alcalinisantes ». Cela veut dire que votre pH sera augmenté, alors que si vous consommez des aliments acidifiants, celui-ci baissera.

La pleine Lune accroît les problèmes de votre système veineux

Si vous sentez que vos jambes sont plus lourdes, que vous avez davantage de varices ou même une chute de cheveux très marquée à l’arrivée de la pleine Lune, cela ne serait pas dû au hasard.

La mauvaise circulation du sang pourrait s’expliquer par les cycles lunaires : la force gravitationnelle de la lune participe au gonflement du volume de sang dans les veines. À l’image de micro-marées internes dans l’organisme, on observerait davantage d’hémorragies chez de nombreuses personnes ces soirs-là. Cette théorie est encore en proie au débat, même si plusieurs naturopathes ou homéopathes comme le Dr Henry Puget ont longtemps travaillé la question.

Astuce Malynx !

Favorisez l’eau fraîche pour vous rincer les jambes afin de stimuler la circulation les jours avant et après la pleine Lune et essayez de bouger davantage : plus vous vous activez, plus le sang est renvoyé vers le haut du corps. Des sports comme le vélo ou la natation sont très recommandés pour tous ceux qui manquent de veine !

La pleine Lune ne rend pas fou !

Due aux contes qui nous ont bercés pendant l’enfance ou aux univers cinématographiques qui en jouent énormément, la pleine Lune est pour beaucoup synonyme de créatures maléfiques, comme le loup garou, ou d’événements sanglants à l’image d’Halloween… Certains pensent même que la pleine Lune aurait un effet si néfaste sur notre santé mentale qu’elle pousserait aux homicides, voire aux suicides.

Néanmoins, cette idée est totalement fausse ! Il n’existe aucune corrélation entre les meurtres, les admissions dans les services de psychiatrie et les soirs de pleine Lune. Les chiffres sont similaires tout au long du mois. Rassurés ?

Cet article vous a-t-il été utile ?