En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Dormir peu augmenterait le risque de tomber malade

Le manque de sommeil aurait des effets néfastes sur le système immunitaire. C’est ce qu’a mis en lumière une étude américaine publiée le lundi 11 avril dans la revue JAMA. Dormir 5 heures par nuit exposerait davantage au rhume.

Le manque de sommeil aurait des effets néfastes sur le système immunitaire.

Pour établir s’il existe un lien entre le manque de repos et certaines maladies, les chercheurs ont passé au crible les données de plus de 22 000 participants à une enquête nationale de santé et de nutrition réalisée pendant 7 ans aux États-Unis, entre 2005 et 2012.

Ils ont constaté que les petits dormeurs, c’est-à-dire ceux dormant 5 heures ou moins chaque nuit, avaient 17 % de chances en plus d’attraper un rhume, tandis que 51 % avaient plus de chances de souffrir d’une infection grippale ou une pneumonie.

73 % des Français déclarent se réveiller au moins une fois par nuit et un tiers disent souffrir d’un trouble du sommeil.

En France, l’étude annuelle 2015 de l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) avançait que les risques d’obésité augmentaient chez les petits dormeurs. 50 % des hommes étaient concernés pour 34 % de femmes. « Le sommeil joue un rôle extrêmement important dans la régulation et le maintien du système immunitaire », explique Aric Prather, principal auteur de l’étude et professeur de psychiatrie.