En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Santé : comment lutter contre les problèmes de sommeil des enfants ?

Dans un communiqué publié jeudi dernier, l’Académie nationale de médecine a signalé une forte augmentation des troubles du sommeil chez les enfants pendant le confinement. Elle donne donc quelques recommandations pour aider les familles.

De nombreux témoignages de parents désemparés sont relayés dans les médias ces dernières semaines sur le sujet. En effet, l’Académie nationale de médecine alerte les Français sur la perturbation de l’horloge biologique des enfants et des adolescents pendant la période actuelle. Ce changement cause, entre autres, des problèmes de sommeil chez les plus jeunes.

Ce phénomène est notamment causé par de mauvaises habitudes prises par les familles. « Un nombre important d’enfants et adolescents sont désynchronisés en raison d’une utilisation abusive, souvent tard le soir, de divers écrans (ordinateurs, smartphones, tablettes…) », signale l’Académie dans une communiqué publié jeudi dernier.

Santé : comment trouver le sommeil en ce moment ?
Lire l'article

Eviter les écrans et rester attentif aux comportements

Les professionnels de santé recommandent donc de « limiter l’utilisation des consoles dans la journée et d’exclure leur utilisation dans l’heure qui précède le coucher ». D’autre part, il est fortement déconseillé de mettre les enfants de moins de 3 ans devant les écrans. Cependant, il peut être judicieux de profiter de l’heure de sortie autorisée pour que les enfants se dépensent physiquement.

Enfin, il est conseillé « d’organiser les activités de la journée selon un programme régulier » afin de ne pas bouleverser cette fameuse horloge biologique. Dans tous les cas, l’Académie recommande aux parents de rester attentif aux comportements de leurs enfants, notamment les adolescents, et de ne pas hésiter à consulter un médecin en cas de signes inquiétants.