En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Santé : près de 9 jeunes sur 10 ne dorment pas assez

Selon un sondage, 88% des jeunes Français de 15 à 24 ans ne dorment pas assez autant la semaine que le week-end. L’exposition tardive aux écrans est la principale raison de ce problème de santé publique.

écran sommeil

Une prévention est nécessaire à l’occasion de la journée du sommeil vendredi 16 mars. En effet, selon un sondage OpinionWay pour l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV), 88% des 15-24 ans ne dorment pas assez. En moyenne, ils s’endorment à 23h20 la semaine et 00h49 le week-end pour un réveil respectivement à 07h02 et 09h43.

« Près de 4 jeunes sur 10 dorment moins de 7h par nuit en semaine alors que la recommandation dans cette tranche d’âge est de 8h », s’alarme la présidente de l’INSV Joëlle Adrien. La raison de ce décalage est une exposition tardive aux écrans, pour naviguer sur les réseaux sociaux et internet dans 83% des cas. Ils seraient donc plus excités et plus exposés à la lumière bleue.

Des conséquences néfastes pour la santé

L’INSV précise d’ailleurs que « ce décalage des horaires de sommeil est délétère pour leurs résultats scolaires et plus globalement pour le développement morphologique de leur cerveau ». Les conséquences pourraient être encore plus néfastes. Des maladies comme la dépression, l’obésité, le diabète voire l’hypertension pourraient ainsi se développer.

Pour autant, certaines solutions sont avancées pour bien dormir. L’INSV préconise un couvre-feu numérique en éteignant les écrans au moins une heure avant de se coucher. Des horaires de sommeil réguliers et du sport à hauteur au minimum de 30 minutes par jour, sont aussi mis en avant.