Covid-19 : les Français dorment mieux mais restent déprimés

Santé publique France vient de livrer les derniers résultats de son enquête CoviPrev sur la santé morale de la population. Verdict ? Les Français ont moins de problèmes du sommeil, mais sont de plus en plus touchés par la dépression et les troubles anxieux. Explications.

une femme allongee main sur la tete

C’est une grande première depuis l’apparition du Covid-19 dans nos vies : notre qualité de sommeil s’améliore. Il s’agit d’un constat effectué par Santé publique France, qui a lancé dès mars 2020 sa grande enquête CoviPrev. L’agence nationale de santé publique mène ainsi des études régulières sur la santé mentale et l’évolution des comportements de la population face à la crise sanitaire.

Selon les derniers chiffres publiés, 59 % des Français déclarent souffrir de problèmes de sommeil. Un niveau élevé, certes, mais qui témoigne d’une baisse significative au regard de la précédente vague.

Les états anxieux ne diminuent pas

Du côté des symptômes dépressifs, les données restent inquiétantes mais stables :

  • 19 % des Français montrent des signes d’anxiété ;
  • 13 % des Français montrent des signes d’un état dépressif, un pourcentage en baisse par rapport à la fin avril ;
  • 9 % des Français ont eu des pensées suicidaires au cours de l’année.

Parmi les populations les plus touchées par ces états dépressifs, on trouve : les inactifs, les personnes en situation de fragilité économique, celles ayant des antécédents de trouble psychologique, et celles ayant contracté la Covid-19.

Rappelons qu’en présence de signes de dépression (tristesse, perte d’intérêt, d’énergie) ou d’anxiété (tension, irritabilité), il est important de s’informer et d’en parler afin d’être conseillé sur les aides et les solutions disponibles.
Santé publique France, 19 août 2021

La bonne nouvelle, c’est que 80 % des Français ont une perception positive de leur qualité de vie en général. Reste à savoir si cette tendance perdurera après la fin des vacances d’été. La prochaine vague d’enquête CoviPrev, qui aura lieu du 31 août au 7 septembre, devrait apporter un commencement de réponse.