Maladies cardiovasculaires : vivre près d’espaces verts réduit les risques

Les maladies cardiovasculaires sont des problèmes de santé qui touchent près de 150 000 personnes en France. Toutefois, il existe des moyens pour réduire les risques d’AVC. En effet, des scientifiques espagnols ont démontré un lien entre les risques d’accidents vasculaires cérébraux et les espaces verts.

Maladies cardio-vasculaires

Pour rappel, les maladies cardiovasculaires sont un ensemble de troubles qui affectent le cœur et les vaisseaux sanguins. Un accident vasculaire cérébral peut donc survenir à la suite de la rupture de l’un de ces vaisseaux. Chaque année, les maladies cardiovasculaires entraînent près de 110 000 hospitalisations avec 30 000 victimes qui en meurent.

Une étude qui démontre un lien entre les risques d’AVC et les espaces verts

Pour réduire les risques d’accidents vasculaires cérébraux, mieux vaut vivre à proximité d’espaces verts ! C’est ce que des scientifiques espagnols ont démontré dans une étude publiée en février 2022 dans la revue médicale Environment International.

Cette étude s’est portée sur 3,5 millions de personnes âgées de plus de 18 ans et sans antécédent de maladies cardiovasculaires. Les scientifiques ont donc analysé deux choses :

  • Le niveau d’exposition des participants à trois polluants majeurs : les particules fines, le dioxyde d’azote et le carbone noir ;
  • Le volume de végétation situé dans un rayon de 300 mètres du domicile des participants.

Résultat : les scientifiques ont observé que les personnes qui résident à proximité d’espaces verts présentent un risque plus faible d’accident vasculaire cérébral. Concrètement, le risque d’AVC est diminué de 16 % chez les personnes qui vivent à moins de 300 mètres d’un espace végétalisé.

Comment réagir en cas d’AVC ?

Il est important de réagir rapidement face à une personne victime d’AVC. En effet, plus la prise en charge est rapide, plus la personne a des chances de survivre et de récupérer ses fonctions cérébrales. Le premier réflexe à avoir est d’appeler les secours au 115 ou 112.

En attendant leur arrivée, voici les gestes de premiers secours à avoir :

  • Allongez la victime avec un oreiller sous la tête ;
  • Notez l’heure de survenue des premiers signes de l’AVC ;
  • Regroupez, si possible, les ordonnances et les derniers examens de sang réalisés.

Attention à ne pas :

  • Donner à boire et à manger à la victime ;
  • Donner de médicaments à la victime.