En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Santé : près d’un Français sur trois souffre d’hypertension

Près d’un Français sur trois souffre d’hypertension artérielle, mais la moitié des personnes concernées l’ignore. Cette maladie aux conséquences graves demeure mal détectée, d’après une étude récente.

hypertension arterielle

L’hypertension demeure en problème de santé méconnu des Français. Pourtant, d’après une étude publiée par Santé Publique France, cette maladie est très répandue dans l’Hexagone : près d’un adulte sur trois en souffrirait, mais la moitié l’ignorerait.

L’organisme tire d’autres enseignements de cette étude :

  • L’hypertension touche davantage les hommes que les femmes, à 36,5% contre 25,2% ;
  • Mais la tendance est à la hausse chez les femmes ces dernières années, notamment sur la tranche d’âge des 40-54 ans ;
  • Les cas d’hypertension augmentent fortement avec l’âge. Le phénomène ne concerne en effet que 6% des sondés chez les 18-34 ans, contre 68% des 65-74 ans.

Une maladie mal dépistée

Peu de Français ont connaissance de leur hypertension et moins d’un sur deux prend des médicaments en conséquence (47,3%). Par ailleurs, en comparant avec des données recueillies il y a 10 ans, Santé Publique France constate que la maladie n’est ni mieux détectée ni mieux soignée qu’auparavant, contrairement aux autres pays à revenus élevés. L’organisme déplore même une dégradation pour la prise en charge thérapeutique des femmes.

Pourtant, l’hypertension doit « être prise très au sérieux », selon la Société française de cardiologie. Si elle ne présente pas de symptômes visibles, elle est directement liée à 13% des décès annuels dans le monde. Les spécialistes recommandent un contrôle de la tension artérielle « au moins une fois par an à partir de 40 ans ».