En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Cancer du sein : les effets de l’alcool que les femmes ignorent

Plus de 8 000 cancers du sein en France étaient dus à l’alcool en 2015. Un facteur à risque que les femmes ne connaissent pas assez, selon une récente étude de santé.

Boire et conduire

Michel Audiard avait dit : « L’alcool ne procure pas la gaieté mais la cirrhose ». Il augmente aussi le risque de cancer du sein. Ceci, très peu de femmes le savent selon une étude du British Medical Journal. Malgré quelques campagnes sur le lien entre alcool et cancers, comme celle de Santé Publique France en mars 2019, la prévention est très faible dans ce domaine.

« Toute opération visant à réduire la consommation d’alcool devrait avoir des conséquences positives pour la population féminine » selon les auteurs du rapport. Car actuellement, seulement 20% des femmes sont au courant que l’alcool est un facteur à risque pour le cancer du sein. En France en 2015, sur 28 000 cancers provoqués par l’alcool, plus de 8 000 étaient des cancers du sein.

Un verre par jour, 10% de risque en plus

Les femmes sont d’autant moins informées que les campagnes axent leur prévention sur l’abus d’alcool. Pour la chercheuse Catherine Hill, « ce n’est pas l’abus qui est dangereux, mais l’alcool tout court ! ». Selon elle, consommer un seul verre par jour augmente de près de 10% le risque de développer un cancer du sein.

Outre le cancer du sein, l’alcool est aussi impliqué dans le cancer de l’œsophage, du foie, du colon, de la cavité buccale et du pharynx. Pour Suzette Delaloge, oncologue, « il y a une sorte de déni de la part des gens », qui ne prennent pas assez au sérieux les messages préventifs. Il existe donc une marge pour mieux faire connaître les effets de l’alcool sur les cancers féminins.