En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Cancer : vers un meilleur remboursement des perruques ?

Les personnes atteintes d’un cancer pourraient bientôt bénéficier d’une meilleure prise en charge de leurs perruques. Une requête en attente depuis plusieurs années déjà.

cancer

Mieux rembourser les perruques pour les personnes atteintes d’un cancer. Telle est la volonté de la ministre de la Santé, qui s’exprimait hier à ce sujet sur CNEWS. Un problème qu’elle avait déjà soulevé lorsqu’elle présidait l’Insitut National du Cancer : « on s’était aperçu qu’on avait un problème de reste à charge et que les femmes étaient obligées de dépenser beaucoup pour leur perruque malgré un forfait de prise en charge ».

C’est dans cette optique que la Haute Autorité de Santé (HAS) a été saisie, pour déterminer sur quels critères et à quelle hauteur pourraient être remboursées les perruques. Aujourd’hui, la prise en charge par l’Assurance maladie est de 125€. Un chiffre peu élevé lorsqu’on sait qu’une perruque coûte en moyenne 450€.

Un dossier en suspens depuis plusieurs années

La question du remboursement des perruques a déjà été abordée ces dernières années. En 2014, les pouvoirs publics et plusieurs associations avaient trouvé un accord pour doubler le forfait de prise en charge, de 125 à 250€. En 2016, la HAS avait même été plus loin, en proposant également le remboursement de certains accessoires, comme les franges de cheveux synthétiques.

Pour autant, ces propositions n’ont toujours pas été adoptées définitivement. Pour débloquer la situation, l’association Rose a notamment lancé une pétition en ligne et rappelé qu’ « une perruque n’est pas un accessoire futile ». Pour rappel, la chute de cheveux est l’un des effets secondaires de la chimiothérapie. En France, plus de 300 000 personnes ont suivi ont suivi ce type de traitement en 2015.