En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

La consommation de tabac des fumeurs réguliers en hausse durant le confinement

Une étude de santé montre que plus d’un quart des fumeurs ont augmenté leur consommation de tabac pendant le confinement. En revanche, celle d’alcool a baissé.

Connaître l’impact du confinement sur la santé des Français. Tel était l’objectif de Santé Publique France, qui a lancé une étude dédiée, tout particulièrement pour suivre les comportements concernant les produits addictifs. En première ligne, le tabac : plus d’un quart (27%) des fumeurs réguliers ont augmenté leur consommation ces dernières semaines. A contrario, 19% l’ont diminuée et 55% n’ont rien changé.

En moyenne, ces fumeurs quotidiens ont consommé 5 cigarettes de plus par jour. Plusieurs facteurs peuvent justifier ce changement dans les habitudes. « Les motifs cités par les fumeurs ayant augmenté leur consommation sont d’abord l’ennui, le besoin de s’occuper ; ensuite, le stress, l’angoisse liés au confinement et à la crise Covid ; enfin, le plaisir », expliquait à BFMTV Viêt Nguyen Thanh, responsable de l’unité addictions de Santé publique France.

Un confinement moins alcoolisé

En revanche, l’étude Santé Publique France montre que la consommation d’alcool des Français a elle diminué pendant le confinement. Près d’un quart des sondés (24%) disent avoir réduit leur consommation, quand 11% l’ont augmentée et 65% n’ont pas changé leurs habitudes. Là encore, il y a une explication logique, liée « à la diminution des occasions de consommer, à la réduction des moments de convivialité », selon Viêt Nguyen Thanh.

Santé Publique France prévoit de lancer une nouvelle vague d’enquête cette semaine, du 13 au 15 mai. Le but : encourager les baisses de consommation et contrecarrer les hausses, « afin d’éviter qu’aux conséquences directes de la crise Covid-19 […] s’ajoutent des conséquences indirectes sur les grands déterminants de la santé que sont le tabagisme et la consommation d’alcool ».