En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Cigarette électronique : vigilance renforcée en France

L’Inde, New York et le Michigan ont interdit la commercialisation des cigarettes électroniques. La France, elle, commence à surveiller les effets négatifs du vapotage.

Les autorités sanitaires françaises surveillent attentivement les effets de la cigarette électronique sur la santé. Cette information a été confirmée par le ministère de la Santé à France Info. « Santé publique France élabore actuellement un outil de recueil standardisé des cas suspects d’intoxication à la cigarette électronique ».

Ce dispositif est élaboré en partenariat avec la Direction générale de la santé. Santé publique France a donné un peu plus de détails à Santé Magazine : « C’est un dispositif de signalement des cas de pneumopathies sévères survenues chez des utilisateurs de cigarettes électroniques et vaporisateurs, ou pratiquant le dabbing ».

La crise sanitaire américaine est l’élément déclencheur

La France surveille ainsi qu’aucune épidémie de pneumopathies n’émerge dans les mois à venir. C’est la crise sanitaire survenue aux Etats-Unis qui a convaincu les autorités d’agir. Plusieurs sociétés savantes ont apporté leur appui au dispositif : la Société de pneumologie de langue française, la Société de réanimation en langue française et la Société française de médecine d’urgence.

Rappelons que l’Inde a interdit mercredi 18 septembre la vente, la production et l’import de cigarettes électronique sur son territoire, afin de lutter contre les addictions. L’Etat de New York avait, la veille, également interdit toute commercialisation de ces produits. Le Michigan avait été le premier Etat à l’interdire, suite aux 380 personnes victimes de problèmes pulmonaires.