En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Tabac : hausse des prix et baisse de la consommation

Les hausses successives des prix du tabac de ces derniers mois montrent leurs premiers effets. D’après le journal Les Echos, les ventes et la consommation de tabac seraient en diminution.

Arrêter de fumer

Les mesures de santé prises par le gouvernement pour réduire la consommation de tabac semblent porter leurs fruits. D’après les Echos, les livraisons de cigarettes auprès des débitants ont chuté de 19% en mars par rapport à la même période de 2017. Un phénomène qui n’est pas nouveau, mais qui a tendance à s’accélérer. En février dernier, les ventes de cigarettes avaient déjà chuté de 4,4%, et celles de tabac à rouler de 18,6%.

Pour rappel, le prix du paquet de cigarettes a été revu plusieurs fois à la hausse ces derniers mois, avec des augmentations respectives de 0,30€ et 1€ en novembre 2017 et mars 2018. L’objectif affiché du gouvernement : le paquet de cigarettes à 10€ à l’horizon de 2020.

L’essor des traitements contre le tabac

Cette chute des ventes de tabac montre que beaucoup cherchent à réduire leur consommation ou arrêter de fumer. De fait, les ventes de substituts nicotiniques sont en forte augmentation. Selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), 2,7 millions de traitements ont été comptabilisés en 2017, soit 600 000 de plus que l’année précédente. Les ventes de patchs ont elles aussi bondi de 45%.

Par conséquent, les dépenses de l’Assurance maladie pour rembourser ces traitements ont aussi augmenté, passant de 11 millions d’euros en 2016 à 20,6 millions d’euros en 2017. Des chiffres qui pourraient encore augmenter dans les mois à venir, la ministre de la Santé ayant annoncé dernièrement que les traitements antitabac seraient désormais pris en charge comme tous les médicaments remboursables.