Cancer du poumon : un dépistage par prise de sang bientôt expérimenté en France

Chaque année, le cancer du poumon est responsable de plus de 33 000 morts en France. Après plusieurs études, une équipe du CHU de Nice a développé un test sanguin qui serait capable de dépister ce problème de santé. L’efficacité de ce test devrait être évaluée d’ici peu.

Cancer du poumon

Dépister le cancer du poumon grâce à une prise de sang

L’équipe du CHU de Nice travaillait déjà sur le sujet avant la pandémie du Covid-19. C’est donc dans le quotidien Nice-Matin que le Pr Paul Hofman a annoncé la nouvelle : les scientifiques reprennent leurs travaux pour développer un test capable de dépister le cancer du poumon. Concrètement, ce test pourrait détecter des biomarqueurs du cancer grâce à une simple prise de sang, avant d’identifier officiellement la maladie grâce à la radiologie. Le responsable du laboratoire de pathologie clinique et expérimentale du CHU de Nice explique :

La taille de certains nodules les rend très difficiles à voir à travers les seuls examens radiologiques. Or, le but est bien sûr de pouvoir détecter ces cancers le plus tôt possible pour avoir des chances de bien les soigner.

Des nouveaux essais en cours

Pour développer ce test sanguin, le Pr Paul Hofman et ses équipes travaillent en partenariat avec l’INCa (Institut National du Cancer) et le groupe pharmaceutique AstraZeneca. Afin d’évaluer son efficacité, ce test va être déployé sur 2600 personnes d’ici le mois de juin. Toutefois, si ces expérimentations sont pour bientôt, le Pr Paul Hofman explique qu’il faudra encore plusieurs années pour terminer l’étude. Il espère également que cette méthode de dépistage du cancer du poumon sera prise en charge par la Sécurité sociale.