En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

L’Assurance maladie continuera de fournir des kits de dépistage du cancer colorectal

L’Assurance maladie a renouvelé un marché pour continuer à fournir des kits de dépistage du cancer colorectal. Une mesure de santé publique pour contrer ce cancer qui reste le 2ème plus meurtrier en France.

cancer colorectal

Depuis 2014, l’Assurance maladie fournit des kits de prélèvement pour dépister le cancer colorectal, le tout dans le cadre du programme de dépistage national. Le 15 janvier dernier, l’organisme a annoncé avoir renouvelé son partenariat pour fournir ces kits, avec le laboratoire Cerba.

Pour les assurés, professionnels et centres de dépistage, rien ne change. Les nouveaux kits, qui restent identiques aux précédents, seront disponibles au plus tard courant mai. Alors qu’en 2019, on avait craint une pénurie de test, l’Assurance maladie se veut rassurante et indique que « la finalisation de cette procédure pose, pour les 5 prochaines années, un cadre durable indispensable à la poursuite de ce dépistage-clé ».

Un enjeu de santé publique

Le dépistage du cancer colorectal représente un réel enjeu de santé publique en France. Ce cancer est le 2ème plus meurtrier en France, derrière le cancer du poumon et fait chaque année 17 000 morts, rappelle l’Assurance maladie.

Le programme de dépistage du cancer colorectal s’adresse principalement aux femmes et aux hommes âgés de 50 à 74 ans. Il doit être réalisé tous les 2 ans. Les personnes concernées peuvent bénéficier d’un test immunologique, qui permet de détecter des lésions précancéreuses ou un cancer à stade précoce. Plus tôt le cancer colorectal est détecté, plus les chances de guérison augmentent.