En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Cancer du col de l’utérus : 1 117 morts en France en 2018

Selon un rapport de Santé Publique France, le cancer du col de l’utérus a causé 1 117 décès en 2018. Le dépistage et la vaccination sont des remparts efficaces pour prévenir la maladie, rappelle l’organisme.

Le cancer du col de l’utérus fait toujours beaucoup de victimes en France. Selon les chiffres publiés ce mardi 17 septembre par l’agence Santé Publique France, cette maladie a causé 1 117 décès en 2018, et 2 920 nouveaux cas ont été diagnostiqués. Et ce cancer frappe à plus large échelle : les autorités sanitaires ont enregistré  311 000 décès et 570 000 nouveaux cas dans le monde l’année passée.

Pour autant, en France, la mortalité et le nombre de nouveaux cas « n’ont cessé de diminuer depuis 1990 », d’après Santé Publique France. En 1990, on comptait en effet près de 4 000 nouveaux cas par an. La baisse a cependant ralenti depuis 2005.

Dépistage et vaccination

Il existe toutefois des solutions pour mieux prévenir – voire éradiquer – le cancer du col de l’utérus, à commencer par le dépistage. Une pratique encore peu répandue : seules 60% des femmes de 25 à 65 ans se font dépister régulièrement aujourd’hui, note Santé Publique France. Et à partir de 50 ans, le recours au dépistage diminue fortement.

Autre point d’inquiétude pour les autorités sanitaires : la couverture vaccinale encore insuffisante, surtout chez les adolescentes. Elle reste en effet sous la barre des 30%, malgré une amélioration depuis 3 ans. En cause principalement : un « défaut d’information » et « des réticences vis-à-vis du vaccin ». Pour augmenter la couverture vaccinale, Santé Publique France recommande notamment « une meilleure communication » et « un accès simplifié à la vaccination comme les programmes de vaccination scolaire ».