Une application pour détecter la maladie d’Alzheimer et le TDAH

Des chercheurs californiens ont développé une application de santé pour le moins surprenante. En effet, cette dernière permettrait de détecter la maladie d’Alzheimer et le TDAH (trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité)… grâce à un simple selfie. Focus sur cette nouvelle application.

Des selfies oculaires pour évaluer la santé cognitive

Détecter si vous êtes atteint de la maladie d’Alzheimer ou du TDAH grâce à une simple photo de vos yeux ? Selon des chercheurs en Californie, cela pourrait être possible. En effet, ces derniers ont développé une application qui permettrait d’évaluer la santé cognitive et de prévenir certaines maladies neurologiques.

Pour ce faire, l’application utilise une caméra infrarouge (présente dans la plupart des smartphones) et une caméra selfie pour suivre l’évolution de la pupille des yeux. La taille de la pupille est ensuite convertie en unités millimétriques. Les chercheurs expliquent :

La taille de la pupille peut fournir des informations sur les fonctions neurologiques d’une personne. Par exemple, elle augmente lorsqu’une personne effectue une tâche cognitive difficile ou entend un son fort inattendu.

Par ailleurs, l’application pourrait être en mesure de calculer précisément la taille de la pupille, et ce, quelle que soit la couleur des yeux de la personne.

Une application adaptée aux personnes âgées

Les personnes âgées étant la cible la plus touchée par la maladie d’Alzheimer, les chercheurs ont tenu à ce que leur application soit inclusive et adaptée à tout le monde.

Colin Barry, doctorant en génie électrique et informatique à l’UC San Diego, précise :

Pour nous, l’un des facteurs les plus importants du développement technologique est de s’assurer que ces solutions sont utilisables par tous. Cela inclut des personnes comme les personnes âgées qui pourraient ne pas être habituées à utiliser des smartphones.

Selon Eric Granholm, professeur de psychiatrie à la faculté de médecine de l’UC San Diego, ce dispositif de santé pourrait avoir « un impact énorme sur la santé publique ». Par ailleurs, des dépistages communautaires à grande échelle devraient être prévus prochainement.