En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Allergies aux pollens : alerte rouge sur l’ensemble de la France

Le risque allergique pour les graminées a été placé au niveau maximum de 5 par le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) jusqu’au vendredi 9 juin. Un phénomène accentué par le fort ensoleillement.

allergie aux pollens

Comme l’indique le dernier bulletin allergo-pollinique publié par le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) ce mardi, le risque allergique pour les graminées a été relevé à un niveau 5 sur 5, et cela jusqu’à vendredi.

« Les graminées sont en pleine période de pollinisation et ces pollens se disperseront en quantité dès que l’occasion se présentera », indique le RNSA, qui précise que « dès que la pluie sera là, les concentrations de pollens seront en diminution ainsi que la gêne des allergiques ». C’est le soleil qui sera la principale cause du développement du risque allergique sur l’ensemble du territoire.

Un match se prépare cette semaine dont les allergiques seront les arbitres. Mais le risque lié à ce pollen pourra atteindre sur l’ensemble du territoire un niveau maximal avec le soleil. Le RNSA prévient ainsi que « la vigilance des allergiques ne doit pas se relâcher ».

Carte de vigilance de la RNSA, valable entre les 7 et 9 juin 2017.

Vigilance pour les allergiques

Parce que le risque est aussi important sur la période indiquée, les personnes allergiques aux pollens de graminées doivent s’assurer de bien suivre leur traitement et, le cas échéant, consulter leur médecin traitant. Un suivi médical est nécessaire pour éviter les conséquences dangereuses, notamment une conjonctivite et une crise d’asthme.

Le respect du parcours de soins coordonnés est impératif pour bénéficier d’une prise en charge par l’Assurance maladie de la consultation chez un médecin, généraliste comme spécialiste, et ainsi d’un remboursement complet des soins par une mutuelle santé, par exemple en cas de dépassements d’honoraires.