Pollen : la France fait face à un épisode important

Le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) a placé tous les départements en vigilance orange ou rouge. Une mauvaise nouvelle pour tous les allergiques.

Summer is coming ! Le pollen, qui signifie « poussière » en grec, est le moyen de fécondation des végétaux mâles. Utile donc pour les plantes, mais aussi désagréable pour les humains allergiques qui en inhalent de fortes quantités. En ce début de mois de juin, tous les départements de France vont subir un épisode important de pollinisation, ce qui a conduit le RNSA à les placer sous vigilance orange ou rouge : les niveaux élevés et très élevés.

La carte de vigilance, publiée le mercredi 2 juin, nous indique que les territoires les plus touchés sont les Hauts-de-France, la Corse, le Nord-Est et le Sud-Ouest. Ces taux particulièrement élevés sont surtout dus au temps chaud et ensoleillé des derniers jours. En effet, ces deux éléments favorisent l’émission et la dispersion des pollens dans l’air. Le vent aussi, « messager de l’amour végétal » selon La Mettrie, participe de ces phénomènes.

Comment soulager une allergie aux pollens ?
Lire l'article

La pluie comme bouclier

Vous qui avez râlé contre la pluie, sachez qu’elle est votre principale alliée en ce moment. En effet, la pluie plaque les pollens au sol et réduit presque à néant leur diffusion, ce qui devrait permettre de limiter cet épisode plus rapidement. Cependant, le retour annoncé du beau temps la semaine prochaine risque de compliquer sérieusement la situation des personnes allergiques.

Le RNSA a détaillé la liste des ennemis jurés des narines humaines : « Il faudra surveiller sur le pourtour méditerranéen les pollens d’olivier et de pariétaire (urticacées) qui seront responsables d’un niveau d’allergie de niveau faible à moyen. Les pollens d’oseille et de plantain seront également présents sur tout le territoire avec un risque d’allergie de niveau faible ».