Soigner une allergie : traitements et remboursement

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

L’allergie est une réaction du corps à des substances appelées « allergènes ». On les trouve dans les aliments, dans l’air, et dans les médicaments. Comment traiter une allergie ? Les traitements sont-ils remboursés par la mutuelle santé et la Sécurité sociale ?

Qu’est-ce qu’une allergie ?

Une allergie est une réaction de l’organisme à l’exposition temporaire ou prolongée d’un allergène.

Les allergènes responsables sont généralement inoffensifs pour la plupart des êtres humains. Cependant, la personne allergique présentera différents symptômes à chaque contact de la substance problématique.

Certaines personnes ont une prédisposition génétique aux allergies : on parle alors d’atopie. En revanche, d’autres personnes n’ont jamais développé et ne développeront jamais de réactions allergiques.

Pour être qualifiée de telle, doit réunir les 2 conditions :

  • L’atopie ;
  • L’allergène.

Les différents types d’allergies

Allergie alimentaire

En France, près de 4% des adultes et 8% des enfants seraient victimes d’allergies alimentaires. Alors, quels sont les aliments allergènes ?

De nombreux aliments sont la cause d’allergies chez l’adulte et chez l’enfant :

  • Œuf ;
  • Lait de vache ;
  • Fruits à coque (noisettes, amandes, etc.) ;
  • Arachides (cacahuètes) ;
  • Mollusques et/ou crustacés ;
  • Gluten (protéines que l’on trouve dans certaines céréales : seigle, avoine, blé, orge, épeautre) ;
  •  Certains fruits et légumes : pomme, poire, prune, pêche, kiwi, céleri.

Les symptômes

Les allergies alimentaires se manifestent essentiellement par :

  • de l’eczéma ;
  • de l’urticaire ;
  • des nausées et des vomissements ;
  • des diarrhées.

Les réactions allergiques causées par les aliments peuvent survenir dans les 2 heures qui suivent le repas au plus tôt, et au plus tard dans les 48 heures

Allergie aérienne

Les allergènes responsables des allergies aériennes sont aussi appelées « pneumallergènes« . Voici les plus courants :

  • Acariens : très présents dans les habitations ;
  • Animaux domestiques : les glandes des chiens et des chats produisent des protéines allergisantes. L’urine des rongeurs peut aussi être problématique ;
  • Pollens transportés par le vent : arbres (cyrès, chêne, bouleau, frêne, saule, noisetier, etc.), graminées, herbes, etc.
  • Moisissures : fuite d’eau, salle de bains, etc.

Allergie médicamenteuse

  • Anti-inflammatoires non-stéroïdiens (ANS) ;
  • Antibiotiques ;
  • Certains anesthésiants.

Allergie aux venins

  • Venin d’abeilles, guêpes, frelons, bourdons ;
  • Venin de serpent.

La rhinite allergique, c’est quoi ?

On estime en France que près d’une personne sur 5 serait atteinte de rhinite allergique.

Il existe deux formes de rhinites allergiques :

  • La rhinite saisonnière, communément appelée « rhume des foins« , est provoquée par le pollen ;
  • La rhinite persistante ou apériodique, provoquée par des allergènes présents à n’importe quelle saison.

La rhinite saisonnière ou rhume des foins

Peut-être la forme la plus connue des allergies, la rhinite saisonnière se déclenche presque exclusivement au printemps et en été, périodes pendant lesquelles les arbres produisent du pollen.

Le rhume des foins est reconnaissable dès lors que vous réunissez au même moment les symptômes suivants :

  • Nez bouché, irrité et avec écoulements importants ;
  • Yeux rouges, conjonctivite allergique ;
  • Eternuements fréquents ;
  • Gorge irritée.

La rhinite persistante

La rhinite vasomotrice touche principalement les femmes, âgées de plus de 20 ans et, elle survient généralement en situation de stress.

Souvent provoquée par des allergènes environnementaux tels que la poussière, les acariens, la fumée, ou encore l’humidité, la manifestation la plus évidente de la rhinite persistance est l’état perpétuel de rhume.

Le traitement de l’allergie : consulter un allergologue

Vous devez aller consulter votre médecin traitant dès lors que vous souffrez de symptômes qui perturbent votre qualité de vie :

  • Toux chronique persistante ;
  • Urticaire ;
  • Rhino-pharyngites à répétition ;
  • Eczéma atopique ;
  • Etc.

Le médecin généraliste cherchera à détecter votre allergie grâce à une prise de sang. Une fois le diagnostic posé, il vous orientera vers un allergologue. Celui-ci pourra vous prescrire un traitement par désensibilisation et/ou médicaments (appelés antihistaminiques).

Le remboursement de l’allergie

La Sécurité sociale rembourse les soins liés à l’allergie à hauteur des taux de base. Notez que si vous souhaitez être bien remboursé par l’Assurance maladie, vous devez respecter le parcours de soins coordonnés.

Bien sûr, la complémentaire santé peut rembourser le ticket modérateur en partie ou en totalité. Alors, vous êtes atteint d’allergie et vous souhaitez savoir si votre mutuelle santé rembourse les dépenses liées au traitement des allergies ? Vérifiez les garanties inscrites dans votre contrat de mutuelle.

Astuce Malynx !

Comparez les devis de mutuelle santé pour choisir le contrat qui remboursera vos soins !