Les Français ont pris en moyenne 2,5 kg depuis le début du confinement

Confinement et grignotages font rarement bon ménage. Depuis la mi-mars, les Français ont pris 2,5 kg en moyenne selon une étude.

poids

Si votre balance affiche quelques kilos supplémentaires depuis le mois de mars, pas de panique : vous n’êtes pas seul. Selon une enquête réalisée par l’Ifop pour Darwin Nutrition publiée le 6 mai, depuis la mi-mars, 57% des Français disent avoir pris du poids. Et en moyenne, cette prise de poids se chiffre à 2,5 kg.

Rien de surprenant à ce que les Français aient un peu grossi, le contexte du confinement l’explique à lui seul. Il s’agit d’un « un mécanisme d’adaptation normal », comme l’expliquait à BFMTV Laurence Plumey, médecin nutritionniste. Chez eux, les gens ont tendance à manger plus. Le confinement a aussi contraint beaucoup de personnes à une activité physique réduite. « À tout ceci s’ajoutent la frustration, parfois l’angoisse liée à la situation actuelle. Et le meilleur antidote, c’est souvent le sucre », note Laurence Plumey.

Astuce Malynx !

L’apéro aura certainement été la grande tendance de ce confinement ! 42% des sondés ont déclaré en avoir fait plus qu’avant la mise en place du confinement.

Des disparités face à l’alimentation

L’étude relève des disparités par rapport à l’alimentation et la prise de poids. Les hommes sont légèrement plus affectés : ils ont pris en moyenne +2,7 kg, contre 2,3 kg pour les femmes. Certaines populations sont par ailleurs plus touchées que d’autres par ce phénomène de santé, à savoir « les personnes au chômage, peu diplômées ou issues des catégories pauvres ».

La prise de poids a un impact sur le moral des Français. Ils sont 54% à se dire insatisfaits de leur corpulence, un chiffre qui grimpe à 61% chez les femmes. Mais une majorité a déjà pris de bonnes résolutions pour l’après-confinement : 56% envisagent de manger plus équilibré, mais sans se lancer dans un régime pour autant. 18% pensent opter pour cette dernière solution.

5 aliments anti-déprime et bons pour la santé
Lire l'article