En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

La menthe poivrée est utile contre les troubles digestifs

Selon une étude parue dans la revue Prescrire, l’huile essentielle de menthe poivrée sert à combattre les douleurs intestinales bénignes.

naturopathie médecine alternative

Dans son numéro d’avril, Prescrire fait paraître une étude sur les bienfaits de l’huile essentielle de menthe poivrée sur les troubles intestinaux. En France, cette huile dispose du statut de médicament, sous le nom de Colpermin et peut être prescrite dès l’âge de 8 ans. Désormais, « plusieurs essais cliniques comparatifs versus placebo ont montré une certaine efficacité » de ce produit.

L’huile essentielle de menthe poivrée se révèle très utile dans les cas d’intestin irritable, surtout chez l’adulte. Très peu d’effets indésirables ont pu être constatés lors de ces tests, mis à part des troubles digestifs assez difficiles à dissocier des troubles initiaux. En raison de possibles interactions médicamenteuses, demandez toujours l’avis d’un médecin.

Le clou de girofle et ses dangers
Lire l'article

Menthe poivrée et grossesse

Une contre-indication demeure cependant pour la femme enceinte. « La prise d’huile essentielle de menthe poivrée par la mère près de la naissance expose les nouveau-nés à des troubles neurologiques, en particulier des convulsions. » Pendant le premier semestre, en revanche, aucune donnée scientifique n’existe. Au vu de la bénignité des maux de ventre, autant s’en passer, conseillent les chercheurs.

Pour rappel, avant d’utiliser de la menthe poivrée, mieux vaut combattre les troubles digestifs avec d’autres moyens. Pour apaiser des douleurs et des gênes, il faut supprimer les aliments à l’origine de ces maux, procéder à des massages abdominaux et aller régulièrement à la selle. Si cela peut s’avérer utile, une psychothérapie est conseillée. C’est ensuite que le patient peut utiliser des huiles essentielles et autres remèdes.