Maladies cardiovasculaires : manger des légumes est-il si bénéfique pour le cœur ?

Et si les légumes n’étaient si pas bénéfique qu’on le croit pour la santé cardiovasculaire ? C’est ce que laisse entendre une récente étude menée au Royaume-Uni qui s’est penchée sur la relation entre la consommation de légumes et les risques de développer des maladies cardiovasculaires.

Maladies cardiovasculaires manger légumes bénéfique cœur

Des biais venant décorréler la relation légumes-maladies cardiovasculaires

Nous venant tout droit de l’Université d’Oxford, cette étude, publiée dans la revue spécialisée Frontiers in Nutrition, revient sur le risque d’hospitalisation, d’accidents vasculaires cérébraux (AVC), d’infarctus et autres maladies cardiovasculaires chez des personnes consommant des légumes.

Si les personnes qui en mangent régulièrement semblent être en bonne santé, rien n’indique que cela soit exclusivement dû à une consommation de légumes, dans la mesure où il peut subsister un « biais de facteurs de confusion résiduels, liés aux différences de situation socio-économique et de mode de vie », selon Dr Qi Feng, l’un des principaux auteurs de l’étude. 

En d’autres termes, la consommation de légumes ne suffit pas, à elle seule, à limiter drastiquement tout risque de contracter une maladie cardiovasculaire majeure. En effet, si les personnes consommant le plus de légumes voient leur risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire être inférieur à près de 15 %, ce n’est pas tout. Il convient de rappeler que celles-ci ont par exemple tendance à limiter leur consommation d’alcool, à ne pas (ou peu) fumer, à manger de manière équilibrée, à veiller à leur hygiène de vie en somme.

C’est à l’aune de cette observation que les chercheurs ont déclaré que leur étude n’a pas pu démontrer un « effet protecteur de la consommation de légumes ».

Leur consommation reste indispensable

Cela ne signifie évidemment pas pour autant que la consommation de légumes crus ou cuits est dénuée d’intérêts, bien au contraire. Les chercheurs attirent notre attention sur le fait qu’ils renferment nombre de bienfaits, notamment des fibres, contribuant à faciliter la perte de poids et ayant une influence sur la santé cardiovasculaire. Leurs vitamines et minéraux font également partie de l’arsenal permettant de préserver son cœur.  

La consommation de légumes s’inscrit donc dans un ensemble de bonnes habitudes à avoir, d’autant plus que celles-ci ont tendance à se compléter dans un but commun : celui de prévenir les maladies !