En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Coronavirus : 66% des Français fêteront Noël avec moins de convives cette année

Les Français préparent les fêtes de fin d’année dans un contexte sanitaire particulier. Cette année, 66% d’entre eux réduiront le nombre de convives, selon un sondage.

Ce Noël devrait être différent des autres, comme le martèle le gouvernement depuis quelques semaines. Les Français seront plus prudents et il y a aura moins de monde autour de la table, au moins chez une majorité d’entre eux. En effet, selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting réalisé pour France Info et Le Figaro, plus de la moitié des Français affirment qu’ils tiendront compte de la situation sanitaire.

Ainsi, 66% prévoient de réunir moins de monde que d’habitude pour les fêtes de fin d’année. Plus de 7 personnes interrogées sur 10 (72%) déclarent aussi qu’elles respecteront les consignes diffusées par le gouvernement pour limiter au maximum la propagation du virus, à savoir réduire le nombre de personnes présentes, garder le masque et respecter les gestes barrières.

Des récalcitrants

Toutefois, ces recommandations sont aussi jugées trop strictes par certains sondés. Les autorités conseillent de limiter à 6 le nombre de convives à une même table. Pour autant, 37% des Français se réuniront à plus de sept, dont la moitié à plus de dix. 45% des personnes interrogées affirment par ailleurs qu’elles n’imposeront pas le mètre distance et 64% le port du masque. Un peu moins de 4 Français sur 10 célèbreront Noël comme les années précédentes.

Pour rappel, comme l’a annoncé Emmanuel Macron récemment, le couvre-feu qui commencera à partir de 21h le 15 décembre sera exceptionnellement levé le 24 décembre. Il n’y aura donc pas besoin d’attestation pour se déplacer ce soir-là. 36% des Français pensent qu’ils en profiteront pour sortir de chez eux et 12% se rendront dans une autre région.