Les Français ne consomment toujours pas assez de fruits et légumes

Les Français ne consomment pas 5 fruits et légumes par jour. La consommation a augmenté ces 10 dernières années mais demeure insuffisante, notamment chez les ménages modestes.

« 5 fruits et légumes par jour ». Le slogan a beau être bien ancré dans les esprits depuis 2001, il a du mal à être appliqué dans les faits. En effet, selon l’Interprofession française des fruits et légumes (Interfel), les Français ne consomment pas encore les quantités de fruits et légumes recommandées au quotidien par les autorités de santé.

« Un tiers des adultes respectent le programme national nutrition santé de 2001, qui recommande de consommer « au moins cinq fruits et légumes par jour », soit entre 400 et 500 grammes quotidiens », a rapporté Laurent Grandin, président d’Interfel. Si la consommation de fruits et légumes a augmenté entre 2010 et 2020, elle s’établit à 323 g en moyenne aujourd’hui. Un chiffre toujours insuffisant par rapport aux objectifs de santé.

Difficultés pour les ménages modestes

« Il y a encore une marge de progression », commente Laurent Grandin. Chez les ménages défavorisés, la consommation de fruits et légumes est plus faible. Le risque d’obésité y est a contrario « 1,5 fois plus élevé que celui de la population générale », selon Christel Teyssedre, présidente d’Aprifel, l’agence pour la recherche et l’information en fruits et légumes.

Pour que la consommation de produits frais soit plus accessible pour tous, Interfel appelle les pouvoirs publics à un plan de relance décennal. Interfel soutient notamment la proposition de création d’un chèque alimentaire, dont pourrait bénéficier les ménages les plus modestes.