En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Les compléments alimentaires pour le cerveau peuvent être dangereux

Le magazine 60 Millions de consommateurs juge la majorité des gélules pour le cerveau totalement inutiles, voire dangereuses pour la santé.

Plaquettes de médicaments

Certains compléments alimentaires destinés à booster le cerveau seraient pour la plupart sans intérêt. Une partie d’entre eux présente même des effets indésirables, selon une étude du magazine 60 Millions de consommateurs.

Le numéro hors-série rappelle qu’il est bien plus sain et utile d’adapter son alimentation. Par exemple, les omégas 3 contenus dans les compléments sont massivement présents dans les huiles végétales, les poissons gras (saumon, hareng, sardine, truite, anchois…) et les fruits secs (noix, raisins, abricots, dattes…).

Les gélules pour enfants et étudiants épinglées

Dans ce vaste dossier sur les compléments alimentaires, 60 Millions de consommateurs s’est appesanti sur les gélules destinées aux enfants. Leur surdosage en vitamine D, sel et fructose peut amener des effets secondaires. Des additifs fortement représentés dans le complément ont aussi des effets laxatifs.

Les compléments alimentaires pour les étudiants sont aussi visés par l’étude. Composés de caféine, ils peuvent causer anxiété, mauvaise mémorisation, troubles cardiaques et nausées. Enfin, la plante chinoise ginkgo biloba pourrait être néfaste en cas de traitement anticoagulant.