En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Le clou de girofle et ses dangers

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Réalisez 423€ d'économies en moyenne* !

Le clou de girofle est une excellente épice pour la santé et présente de multiples vertus. Cependant, l’huile essentielle de ce condiment a-t-elle des effets secondaires ? On vous explique tout.

Clou de girofle et huiles essentielles

La consommation excessive est dangereuse

Le clou de girofle est un aliment sûr, mais comme pour tous les aliments, mieux vaut éviter les excès. La composition du clou de girofle est très importante en huile essentielle (20%). Lorsque l’huile de clou de girofle est trop consommée, elle peut produire des effets négatifs sur le système digestif ou le système nerveux.

Quand éviter l’huile de clou de girofle ?

En raison des dangers du surdosage, l’huile essentielle de clou de girofle est déconseillée pour certaines personnes :

Utiliser de l’huile essentielle de clou de girofle

Quel dosage pour quelle utilisation ?

Comme le rappelle le Journal des Femmes, il faut utiliser l’huile essentielle de clou de girofle « avec précautions, à faible dose et de manière limitée dans le temps ». On recommande en général une consommation de sept jours au maximum. Voici les façons dont on peut utiliser l’huile essentielle de clou de girofle :

  • En application : une goutte sur la zone douloureuse (carie, aphte, abcès, mycose) ;
  • En massage : une goutte mélangée à une cuillère d’huile végétale, le long de la colonne vertébrale ;
  • En mélange : 5% d’huile, mêlée à d’autres huiles essentielles plus douces (citron, bergamote…) ;
  • Par voie orale : mélange de deux gouttes d’huile essentielle de clou de girofle et d’huile essentielle de sarriette, à raison de 3 fois/jour pendant 5 jours.

Le clou de girofle dans la naturopathie

Les naturopathes conseillent souvent à leurs patients les tisanes de clou de girofle, par exemple pour traiter un rhume. Il convient d’en prendre deux tasses par jour pendant une semaine au maximum. Au-delà, le traitement peut avoir une toxicité pour le foie. Les naturopathes affirment qu’il ne faut pas utiliser l’huile essentielle de clou de girofle dans le bain, car elle est dermocaustique et ne se dilue pas dans l’eau.

Cet article vous a-t-il été utile ?