Cancer : une consommation excessive de cacahuètes favoriserait les métastases

Grillées, en beurre, salées ou non… Nous sommes nombreux à raffoler de ces arachides pouvant se grignoter à tout moment de la journée et présentant bien des vertus pour la santé. Mais si sa consommation n’est, de prime abord, pas vouée à être dangereuse, une partie d’entre nous ne devrait pas ou peu en consommer sous peine de favoriser un cancer. C’est ce que conclut une étude scientifique venant tout juste de paraître.

Cancer consommation excessive cacahuètes métastases

Les personnes atteintes de cancer pourraient bien devoir limiter leur consommation de cacahuètes selon les résultats d’une étude publiée dans la revue scientifique Carcinogenesis.

En cause, l’agglutinine d’arachide (ou PNA), une lectine (ou protéine végétale) protégeant contre certains virus, bactéries pathogènes et autres maladies mais ayant également une vitesse d’assimilation et d’entrée dans le sang très rapide. 

Celle-ci favorise la production de cytokines (une molécule sécrétée par de très nombreuses cellules et intervenant dans le développement des réponses immunitaires contre des agents pathogènes), dont certaines peuvent favoriser le développement de métastases.

Il s’agit de migrations de pathologies dans le corps sous la forme de bactéries, virus ou cellules cancéreuses. Ainsi, par extension, la cacahuète pourrait agir comme un « accélérateur » de cancer pour les personnes concernées une tumeur primaire.

Un faible risque de cancer avec une consommation « normale »

Yu Lu-Gang, co-auteur de l’étude, revient sur ces résultats dans un communiqué : « bien que des recherches et des investigations supplémentaires soient encore nécessaires, ces études suggèrent que la consommation très fréquente d’arachides par les patients cancéreux pourrait augmenter le risque de propagation métastatique ».

Le chercheur précise toutefois que ce risque n’existe qu’en cas de surconsommation d’arachides :

Ce qui est rassurant, c’est qu’une grande étude américaine n’a signalé aucun impact significatif de la consommation d’arachides sur la mortalité par cancer. Dans notre précédente étude sur des personnes en bonne santé, les concentrations en agglutinines dues aux arachides n’ont été observées que de manière transitoire, une heure environ après la consommation d’une dose importante (250 g) d’arachides. Il se peut donc qu’une consommation « normale » d’arachides […] soit inoffensive.

La cacahuète n’en reste pas moins un excellent allié santé

Pourtant, la cacahuète présente nombre de bienfaits puisqu’elle contient des : 

  • bonnes graisses (dites « monoinsaturées » et « polyinsaturées ») ; 
  • vitamines et minéraux à foison (B6, E, zinc, magnésium, potassium, fer…) ;
  • antioxydants ;
  • fibres, indispensables pour un bon transit intestinal ;
  • protéines végétales en grand nombre (une vingtaine de grammes pour 100 grammes de cacahuètes), contribuant au maintien et au développement de la masse musculaire.

Autre bienfait des arachides venant contrebalancer les résultats de ladite étude : les cacahuètes réduiraient la mortalité cardiovasculaire. Menée sur plus de 70 000 Américains, une étude a démontré une baisse comprise entre 23 % et 38 % des décès provoqués par des pathologies cardiovasculaires (Journal of the American Medical Association, Internal Medicine).

Vous l’aurez compris, c’est en général l’excès qui fait le poison et ce, quel que soit l’aliment. Veillez donc à les varier pour profiter de ce que chacun d’entre eux a à vous offrir !