En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Alimentation : nouvelle campagne pour aider les Français à mieux manger

Santé Publique France lance une campagne de sensibilisation autour des habitudes alimentaires. Un enjeu de santé publique important alors que 32% des adultes sont en surpoids en France.

« Commencez par améliorer un plat que vous aimez déjà ». C’est avec ce slogan que Santé Publique France a lancé le 22 octobre sa nouvelle campagne de sensibilisation sur l’alimentation. Le but : encourager les Français à changer leurs habitudes pour mieux manger, sans pour autant mettre de côté la notion de plaisir.

Dans ce sens, Santé Publique France donne plusieurs recommandations aux Français :

  • Augmenter sa consommation de fruits et légumes, de légumes secs, de fruits à coque non salés, de plats faits maison, le tout soutenu par davantage d’activité physique ;
  • Aller vers les aliments bio, de saison ou produits localement ;
  • Consommer en alternance des poissons gras et maigres, suffisamment de produits laitiers, des féculents complets, de l’huile de colza et de noix riche en oméga 3 et de l’huile d’olive ;
  • Réduire la viande, la charcuterie, l’alcool, les produits et boissons sucrés, les produits avec un Nutri-Score D et E ainsi que le temps passé assis.

Un enjeu de santé publique

La question de l’alimentation représente un enjeu de santé publique majeur. Comme le rappelle Santé Publique France, « si la France est plutôt bien positionnée en matière de nutrition par rapport à d’autres pays européens, la situation reste fragile, avec des inégalités sociales de santé persistantes ».

L’agence a également communiqué quelques chiffres sur l’alimentation des adultes de 18-54 ans en France :

  • 85% des hommes et 94% des femmes n’atteignent pas les recommandations fixées à 25 g de fibres par jour ;
  • Plus de 60% des adultes n’incluent pas de produits céréaliers complets dans leur alimentation ;
  • 63% des adultes dépassent les 150 g de charcuterie par semaine ;
  • 30% des adultes dépassent un verre par jour de boissons sucrées.