En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Boissons sucrées ou édulcorées : même danger pour le cœur

Une étude menée par des chercheurs français a montré que les boissons sucrées artificiellement présentent les mêmes risques pour l’organisme que les sodas classiques. En particulier chez les femmes.

soda coca boissons

Le marketing alimentaire a plus d’un tour dans sa poche pour convaincre les consommateurs. En ce qui regarde les sodas artificiellement édulcorés – dits « sans sucres » – on découvre aujourd’hui que l’impact sur la santé serait tout aussi négatif que les sodas classiques. Selon Eloi Chazelas, auteur principal, « l’étude suggère que les boissons sucrées artificiellement ne peuvent pas être un substitut sain aux boissons sucrées ».  

Pour arriver à une telle conclusion, les chercheurs ont analysé plus de 100 000 volontaires français inscrits à NutriNet Santé, vaste étude qui s’étalera de 2009 à 2029. Les sujets ont été séparés en trois groupes : non-consommateurs, faibles et grands consommateurs des boissons diététiques ou sucrées : sodas, jus de fruits, sirops. Les boissons diététiques contenaient de l’aspartame, du sucralose ou des édulcorants naturels.

Les dangers de la réglisse
Lire l'article

+20% de risque cardiovasculaire

Même si les chercheurs estiment qu’il faudrait une étude à plus large échelle pour confirmer leurs résultats, les enseignements sont d’ores et déjà intéressants. On apprend en effet que les consommateurs de sodas sucrés ou édulcorés ont 20% de chance de plus que les non-consommateurs de développer des maladies cardiaques, souffrir d’accidents vasculaires cérébraux et de crises cardiaques.

Pour le cardiologue Andrew Freeman, ces chiffres ne sont pas étonnants : « Nous savons déjà que les boissons sucrées sont une mauvaise nouvelle en ce qui concerne les problèmes cardiovasculaires. Mais il y a eu des preuves récentes au cours des deux dernières années qui suggèrent qu’il y a des dommages possibles des boissons artificiellement édulcorées, surtout chez les femmes. »