En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

41 000 morts sont causées par l’alcool chaque année

Selon une étude rendue publique mardi, la consommation d’alcool reste la 2e cause de mortalité dite évitable, après le tabac.

On savait que son abus était mauvais pour la santé, on sait maintenant pourquoi. Santé publique France a publié aujourd’hui son rapport sur la mortalité liée à l’alcool, et les chiffres ne rassurent pas. Près de 41 000 décès sont recensés chaque année, en France, qui sont directement dus à la consommation d’alcool. Derrière le tabac, les boissons alcoolisées sont la deuxième cause de décès « évitables ».

Il y a pourtant plusieurs signaux positifs. Comparé à 2009 (où l’alcool causait 49 000 morts), il s’agit bel et bien d’une diminution. L’un des motifs est la baisse, relativement légère, de la consommation moyenne : de 27 à 26g d’alcool pur par jour.

Un risque très accentué avec 5 verres par jour

Dans la majeure partie des cas, soit près de 90%, les personnes décédées avaient ingurgité au moins cinq unités d’alcool (53 g) par jour. L’étude de Santé publique France prévient que même avec deux verres par jour, le danger est multiplié.

Autre observation, ce sont les hommes qui sont le plus touchés. Plus d’un décès sur dix trouve sa source dans l’alcool. Pour les femmes, ce chiffre n’est que de 4%. Des chiffres qui restent bien supérieurs à ceux d’autres pays, comme la Suisse, l’Ecosse ou encore l’Italie.