En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

L’opération « Mois sans alcool » sera organisée même sans l’aide de l’Etat

Le gouvernement a abandonné le projet « Mois sans alcool », mais l’opération de santé aura tout de même lieu en janvier 2020. Une vingtaine d’associations s’y sont en effet engagées.

consommation alcool

L’Etat a beau avoir renoncé à l’événement, le « Mois sans alcool » aura tout de même lieu en janvier 2020. Mardi 3 décembre, une vingtaine d’associations ont en effet affirmé leur volonté de maintenir l’opération, même sans l’aide du ministère de la Santé. Parmi elles, la Ligue contre le cancer, le Fonds Actions Addictions, France Assos Santé ou encore des associations d’addictologues.

Les associations ont ainsi décidé « de s’unir pour promouvoir cette campagne inédite », en partenariat avec Alcool Change UK, l’association britannique à l’origine du concept du « Dry January » (ou janvier sobre) depuis 2013.

Relever le défi pendant 1 mois

Concrètement, les associations invitent les Français à « relever le défi de janvier ». Comment ? En faisant une pause d’alcool pendant un mois, pour donner un peu de répit à son corps et à son porte-monnaie par la même occasion, mais aussi en faisant « le point sur la place qu’occupe l’alcool » dans le quotidien et la sociabilité de chacun. Les associations rappellent par ailleurs les bénéfices de l’arrêt de l’alcool :

  • Perte de poids ;
  • Meilleur sommeil ;
  • Regain d’énergie ;
  • Meilleure concentration, et « à terme, une consommation d’alcool mieux maîtrisée ».

Pour rappel, la mise en place de l’opération « Mois sans alcool » avait soulevé l’opposition du lobby de l’alcool début novembre. Lors d’une rencontre avec la filière, le président Macron avait leur avait apporté son soutien. Reste à savoir si, malgré le désistement du gouvernement, l’opération sera un succès.